Auteur Sujet: Africa Rainfall Project  (Lu 546 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 12073
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Africa Rainfall Project
« le: 31 October 2019 à 10:17 »
Announcing the Africa Rainfall Project
30 oct. 2019    

Récapitulatif
What if your computer could run weather simulations that could help farmers in Africa successfully grow their crops? We're excited to announce the Africa Rainfall Project, our first project in partnership with The Weather Company.



Why are accurate rainfall forecasts particularly important for farmers in sub-Saharan Africa?

Most farms in Africa (about 95 percent) depend on rainfall to successfully raise their crops. However, because rainfall in Africa is often localized—sometimes almost at the level of one farm—it's difficult to forecast accurately with technology such as satellite data, which shows larger weather patterns.

The Africa Rainfall Project aims to change that by creating more accurate rainfall forecasts that use rainfall data from The Weather Company, satellite data, ground observations, and data derived from weather simulations run on World Community Grid.

How can my computer help?

You can sign up to donate unused computing power from your desktop or laptop to the Africa Rainfall Project.

Through this project, researchers at Delft University of Technology are creating high-resolution computer simulations of localized rainstorms in sub-Saharan Africa. Because they will use massive, crowdsourced computing power from World Community Grid, they will be able run simulations at a much higher level of detail—exactly what’s needed for localized rainstorms. This has never been done for rainstorms in this region.

Who is behind this project?

The project's principal investigator, Professor Nick van de Giesen, is Van Kuffeler Chair of Water Resources Management of the Faculty of Civil Engineering and Geosciences at Delft University of Technology in the Netherlands, as well as chairman of the Delft Global Initiative, which connects scientists at Delft University with partners in developing countries to solve issues. Professor van de Giesen has been doing scientific work related to Africa for more than 20 years, and he's been interested in the field for much longer. "In high school I was very into chemistry, biology, and physics," says Professor van de Giesen. "I was also interested in science that has a positive impact on the world."

Learn more about the research team here.


What's unique about the Africa Rainfall Project?

Professor van de Giesen has been working with weather simulations over Africa for a long time. He says, “The finer the grid we calculate with, the better we capture rainfall and convective (localized) rainstorms. But we’ve never been able to push that to the end—looking at weather patterns at a level of 500 meters to 1 kilometer. This is the first time we’ll be able to map huge parts of Africa for a whole rainy season, and has never been done before at this level of resolution. This is only possible because of the amount of computing power we'll have through World Community Grid.”

Why are the data from the Africa Rainfall Project useful for farmers in sub-Saharan Africa?

More accurate rainfall forecasts will help farmers make better plans for planting season. Additionally, knowledge of recent past rainfall over Africa can be used for insurance for small farmers. This insurance is an important tool to make agriculture more climate resilient. Later, rainfall information could also be used for irrigation and hydropower planning in Africa.

To contribute to the Africa Rainfall Project, join World Community Grid, or if you are already a volunteer, make sure the project is selected on your My Projects page.

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 12073
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Africa Rainfall Project
« Réponse #1 le: 31 October 2019 à 10:18 »
Annonce du projet sur les précipitations en Afrique
30 oct. 2019   

Récapitulatif
Et si votre ordinateur pouvait exécuter des simulations météorologiques qui pourraient aider les agriculteurs africains à faire pousser leurs cultures avec succès ? Nous sommes heureux d'annoncer le projet Africa Rainfall Project, notre premier projet en partenariat avec The Weather Company.





Pourquoi des prévisions de précipitations précises sont-elles particulièrement importantes pour les agriculteurs d'Afrique subsaharienne ?

La plupart des exploitations agricoles en Afrique (environ 95 pour cent) dépendent des précipitations pour réussir leurs récoltes. Cependant, comme les précipitations en Afrique sont souvent localisées - parfois presque au niveau d'une ferme - il est difficile de faire des prévisions précises à l'aide d'une technologie comme les données satellitaires, qui montrent des régimes météorologiques plus importants.

Le projet Africa Rainfall Project vise à changer cela en créant des prévisions de précipitations plus précises qui utilisent les données de pluie de The Weather Company, les données satellites, les observations au sol et les données dérivées des simulations météorologiques effectuées sur World Community Grid.

Comment mon ordinateur peut-il m'aider ?

Vous pouvez vous inscrire pour faire don de la puissance de calcul inutilisée de votre ordinateur de bureau ou portable au Africa Rainfall Project.

Dans le cadre de ce projet, des chercheurs de l'Université de technologie de Delft créent des simulations informatiques à haute résolution de tempêtes de pluie localisées en Afrique subsaharienne. Parce qu'ils utiliseront la puissance de calcul massive de World Community Grid, ils seront en mesure d'exécuter des simulations à un niveau de détail beaucoup plus élevé - exactement ce dont ils ont besoin pour les tempêtes de pluie localisées. Cela n'a jamais été fait pour les tempêtes de pluie dans cette région.

Qui est derrière ce projet ?

Le chercheur principal du projet, le professeur Nick van de Giesen, est titulaire de la chaire [ur=https://www.tudelft.nl/citg/over-faculteit/afdelingen/watermanagement/research/chairs/water-resources/water-resources-management/ondersteuning-door-familie-vereniging-van-kuffeler/l]Van Kuffeler[/url] de gestion des ressources en eau de la Faculté de génie civil et de géosciences de l'Université de technologie de Delft, aux Pays-Bas, et président de l'Initiative mondiale de Delft, qui relie les scientifiques de cette université à des partenaires des pays en développement pour résoudre des problèmes. Le professeur van de Giesen fait du travail scientifique lié à l'Afrique depuis plus de 20 ans, et il s'intéresse à ce domaine depuis beaucoup plus longtemps. "Au lycée, j'aimais beaucoup la chimie, la biologie et la physique ", dit le professeur van de Giesen. "Je m'intéressais aussi à la science qui a un impact positif sur le monde."

Pour en savoir plus sur l'équipe de recherche, cliquez ici.


Qu'y a-t-il d'unique dans le projet sur les précipitations en Afrique ?

Le professeur van de Giesen travaille depuis longtemps sur les simulations météorologiques en Afrique. Plus la grille de calcul est fine, mieux nous saisissons les précipitations et les tempêtes de pluie convectives (localisées), dit-il. Mais nous n'avons jamais été en mesure d'aller jusqu'au bout en examinant les régimes météorologiques à un niveau de 500 mètres à 1 kilomètre. C'est la première fois que nous serons en mesure de cartographier de grandes parties de l'Afrique pendant toute une saison des pluies, et cela n'a jamais été fait auparavant à ce niveau de résolution. Ce n'est possible qu'en raison de la puissance de calcul que nous aurons grâce au World Community Grid."

Pourquoi les données du Africa Rainfall Project sont-elles utiles aux agriculteurs d'Afrique subsaharienne ?

Des prévisions de précipitations plus précises aideront les agriculteurs à mieux planifier la saison des semailles. En outre, la connaissance des récentes précipitations passées sur l'Afrique peut être utilisée pour l'assurance des petits agriculteurs. Cette assurance est un outil important pour rendre l'agriculture plus résistante au climat. Plus tard, les informations sur les précipitations pourraient également être utilisées pour l'irrigation et la planification hydroélectrique en Afrique.

Pour contribuer au projet Africa Rainfall Project, rejoignez World Community Grid, ou si vous êtes déjà bénévole, assurez-vous que le projet est sélectionné sur votre page Mes projets.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

« Modifié: 01 November 2019 à 14:48 par ousermaatre »

franky82

  • DROITS - Journalistes
  • Messages: 1947
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *
  •   
    • Photo de bière
Re : Africa Rainfall Project
« Réponse #2 le: 31 October 2019 à 10:19 »
Citer
Annonce du projet sur les précipitations en Afrique
30 oct. 2019   

Récapitulatif
Et si votre ordinateur pouvait exécuter des simulations météorologiques qui pourraient aider les agriculteurs africains à faire pousser leurs cultures avec succès ? Nous sommes heureux d'annoncer le projet Africa Rainfall Project, notre premier projet en partenariat avec The Weather Company.



Pourquoi des prévisions de précipitations précises sont-elles particulièrement importantes pour les agriculteurs d'Afrique subsaharienne ?

La plupart des exploitations agricoles en Afrique (environ 95 pour cent) dépendent des précipitations pour réussir leurs récoltes. Cependant, comme les précipitations en Afrique sont souvent localisées - parfois presque au niveau d'une ferme - il est difficile de faire des prévisions précises à l'aide d'une technologie comme les données satellitaires, qui montrent des régimes météorologiques plus importants.

Le projet Africa Rainfall Project vise à changer cela en créant des prévisions de précipitations plus précises qui utilisent les données de pluie de The Weather Company, les données satellites, les observations au sol et les données dérivées des simulations météorologiques effectuées sur World Community Grid.

Comment mon ordinateur peut-il m'aider ?

Vous pouvez vous inscrire pour faire don de la puissance de calcul inutilisée de votre ordinateur de bureau ou portable au Africa Rainfall Project.

Dans le cadre de ce projet, des chercheurs de l'Université de technologie de Delft créent des simulations informatiques à haute résolution de tempêtes de pluie localisées en Afrique subsaharienne. Parce qu'ils utiliseront la puissance de calcul massive de World Community Grid, ils seront en mesure d'exécuter des simulations à un niveau de détail beaucoup plus élevé - exactement ce dont ils ont besoin pour les tempêtes de pluie localisées. Cela n'a jamais été fait pour les tempêtes de pluie dans cette région.

Qui est derrière ce projet ?

Le chercheur principal du projet, le professeur Nick van de Giesen, est titulaire de la chaire Van Kuffeler de gestion des ressources en eau de la Faculté de génie civil et de géosciences de l'Université de technologie de Delft, aux Pays-Bas, et président de l'Initiative mondiale de Delft, qui relie les scientifiques de cette université à des partenaires des pays en développement pour résoudre des problèmes. Le professeur van de Giesen fait du travail scientifique lié à l'Afrique depuis plus de 20 ans, et il s'intéresse à ce domaine depuis beaucoup plus longtemps. "Au lycée, j'aimais beaucoup la chimie, la biologie et la physique ", dit le professeur van de Giesen. "Je m'intéressais aussi à la science qui a un impact positif sur le monde."

Pour en savoir plus sur l'équipe de recherche, cliquez ici.


Qu'y a-t-il d'unique dans le projet sur les précipitations en Afrique ?

Le professeur van de Giesen travaille depuis longtemps sur les simulations météorologiques en Afrique. Plus la grille de calcul est fine, mieux nous saisissons les précipitations et les tempêtes de pluie convectives (localisées), dit-il. Mais nous n'avons jamais été en mesure d'aller jusqu'au bout en examinant les régimes météorologiques à un niveau de 500 mètres à 1 kilomètre. C'est la première fois que nous serons en mesure de cartographier de grandes parties de l'Afrique pendant toute une saison des pluies, et cela n'a jamais été fait auparavant à ce niveau de résolution. Ce n'est possible qu'en raison de la puissance de calcul que nous aurons grâce au World Community Grid."

Pourquoi les données du Africa Rainfall Project sont-elles utiles aux agriculteurs d'Afrique subsaharienne ?

Des prévisions de précipitations plus précises aideront les agriculteurs à mieux planifier la saison des semailles. En outre, la connaissance des récentes précipitations passées sur l'Afrique peut être utilisée pour l'assurance des petits agriculteurs. Cette assurance est un outil important pour rendre l'agriculture plus résistante au climat. Plus tard, les informations sur les précipitations pourraient également être utilisées pour l'irrigation et la planification hydroélectrique en Afrique.

Pour contribuer au projet Africa Rainfall Project, rejoignez World Community Grid, ou si vous êtes déjà bénévole, assurez-vous que le projet est sélectionné sur votre page Mes projets.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator
Mon site : Photo de bière