Le Forum de l'Alliance Francophone

FAQ Technique => Tutoriels => Discussion démarrée par: nabz le 05 octobre 2012 à 02:46

Titre: [TUTO] Réalisation : Une boite à crunch autonome
Posté par: nabz le 05 octobre 2012 à 02:46
[Ce sujet est réservé au tutoriel]

Le sujet pour les suggestions, questions et discussions concernant ce tutoriel est celui-ci : Réalisation : Une boite à crunch autonome (Discussions) (http://forum.boinc-af.org/index.php/topic,5048.msg326644.html#msg326644)

Introduction

Chercher à améliorer ses performances en crunch est un souhait louable, mais qui amène souvent à avoir une machine surpuissante, bruyante, difficile à refroidir, et dégageant beaucoup de chaleur, ceci en toute saison. :/

Il est souvent préférerable d'avoir une machine principale plus modeste, adaptée à ses besoins hors crunch, et d'avoir une machine distincte dédiée au crunch. On peut installer cette machine à un endroit où le bruit est moins gênant, et où la chaleur est plus utile (où moins nuisible en été, c'est à dire dans une cave ou un garage).

Mais une machine, il faut quelquechose pour la poser, ainsi que l'écran, le clavier et la souris dont elle a besoin. Il lui faut aussi une prise de courant et une connection à internet. Trouver des emplacements adaptés dans un logement sera difficile. Déplacer cet ensemble au gré des saisons sera contraingnant. :idtalacon:

Pour la prise de courant, il n'y a rien à faire, mais tout le reste peut être remplacé par un contrôle à distance depuis la machine principale, qui rendra la machine autonome. :p


Sommaire

1 -  Présentation des éléments  (http://forum.boinc-af.org/index.php/topic,5050.msg326706.html#msg326706)
   1.1 - Le boitier
   1.2 - Le support
   1.3 - Le réseau local
   1.4 - Le choix WIFI vs CPL

2 -  Assemblage de la machine  (http://forum.boinc-af.org/index.php/topic,5050.msg326707.html#msg326707)
   2.1 - Assemblage du niveau inférieur
   2.2 - Montage du plateau de la carte mère
   2.3 - Etapes finales du montage
   2.4 - Mise en marche

3 -  Contrôle et maintenance de la machine à distance  (http://forum.boinc-af.org/index.php/topic,5050.msg326712.html#msg326712)
   3.1 - Contrôle de Boinc : BoincTasks
   3.2 - Maintenance courante : TeamViewer
   3.3 - Maintenance lourde : Poste de maintenance

:origin: NB : Ces symboles signalent des points importants de la réalisation.
Titre: Re : [REALISATION] Une boite à crunch autonome
Posté par: nabz le 05 octobre 2012 à 02:50
[Suite du tutoriel]

1 - PRESENTATION DES ELEMENTS

(http://img15.hostingpics.net/pics/128301Photo0052.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=128301Photo0052.jpg)
Le boitier et son support


1.1 - Le boitier

(http://img15.hostingpics.net/pics/621618Photo0053.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=621618Photo0053.jpg)
Le boitier en place, prêts pour l'assemblage

Le boitier que j'ai choisi pour cette machine (équipée de GPU ATI), ainsi que pour sa soeur jumelle (équipée GPU NVIDIA), est un Antec Skeleton de type ouvert, construit en acier et en résine.

Ce boitier est organisé sur 3 niveaux et il offre de très bonnes capacités de refroidissement. Il est bien adapté aux configurations multi-GPU, difficiles à refroidir.
Le corps du boitier est constitué de 2 arches elliptiques supportant un ventilateur de 250 mm à 3 vitesses, puissant et silencieux, protégé par une grille métallique.

Un tiroir métallique à 2 niveaux coulisse dans vers l'arrière du corps :
- le niveau inférieur du tiroir accueille à l'avant 2 baies 5 pouces 1/4 pour les lecteurs CD/DVD/BD, 2 baies 3 pouces 1/2 pour les disques durs, et à l'arrière l'alimentation,
- le niveau supérieur du tiroir accueille le plateau support de la carte mère.

(http://img15.hostingpics.net/pics/926544Photo0071.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=926544Photo0071.jpg)
Ventilateur de 250 mm à 3 vitesses

Un ensemble de 6 jeux de leds rouge/vert/bleu est installé autour du ventilateur. Réglable dans 9 modes différents, il agrémente l'aspect esthétique. :jtevoivnir:


1.2 - Le support

Le support, de construction maison, est conçu pour accueillir le boitier, que ce soit en fonctionnement ou en maintenance. Il est équipé de 4 roulettes (donc 2 bloquables à l'avant) qui permettent de bouger l'ensemble pour pouvoir passer un coup d'aspirateur au sol, ou déplacer sans effort l'ensemble de la maison au garage, ou l'inverse, selon les saisons.

Le support est constitué de 2 longerons de 100 mm de hauteur posés sur les roulettes, de 3 traverses supérieures, et de 2 traverses inférieures. Le support place le boitier à environ 180 mm du sol, ce qui permet d'éviter de le transformer en aspirateur lorsqu'il est posé sur un sol poussiéreux, tel que celui du garage.

Les 2 traverses supérieures avant et centrale supportent le boitier. La traverse supérieure arrière a un double rôle. En fonctionnement elle permet d'installer le support de la clé WIFI de la machine. Et en maintenance elle permet de supporter le poids du tiroir coulissant et de tous les composants installés, en particulier celui de l'alimentation, lourde et située très en arrière. Ce poids tend en effet à faire basculer vers l'arrière l'ensemble du boitier.

La traverse arrière inférieure supporte quant à elle un bloc multiprise équipé d'un énergiemètre.

Le support est construit en baguettes de sapin de 9 mm d'épaisseur et de différentes largeurs (100, 70, 35, 17 mm), découpées et assemblées par collage. Malgré son aspect massif, sa structure creuse caisonnée le rend assez léger et très robuste (on pourrait probablement monter dessus :spown:). Pour la finition, 3 couches de vernis "bio" à l'eau ont été appliquées.


1.3 - Le réseau local

Mon réseau local est de type sans fil, afin que chaque élément qui le compose reste facilement déplaçable.

Il est constitué autour d'un modem/routeur ADSL (NeufBox V4), installé au centre de la maison, qui supporte le WIFI (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wi-Fi) G (débit théorique 54 MBits/s). Comme la maison n'a pas des murs d'un mètre d'épaisseur, le WIFI passe bien partout. Seule la machine installée dans une pièce excentrée (à 15-20 mètres de la box) fonctionne avec un signal affaibli (2/5 barrettes) qui ralentit un peu le débit.

Les liaisons avec les machines, ainsi qu'avec l'imprimante, sont en cryptées en WPA2-PSK (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wi-Fi_Protected_Access).


1.4 - Le choix WIFI vs CPL

J'ai envisagé d'utiliser le CPL (http://fr.wikipedia.org/wiki/Courants_porteurs_en_ligne), qui est à peine plus cher que le WIFI, et qui est réputé par les vendeurs pour marcher dans tous les cas, éventuellement à débit réduit, contrairement au WIFI qui peut ne pas passer du tout.

Mais après m'être informé, j'y ai renoncé pour la raison suivante.

La puissance des émissions WIFI est faible (30 mW), soit pratiquement 20 fois moins que celle que peut atteindre un téléphone portable (600 mW). Comme il s'agit d'un dispositif conçu pour émettre des ondes, la puissance émise est très cadrée par la norme IEEE 802.11 et les règlementations.

Le CPL utilise le réseau électrique domestique pour passer des signaux à haute fréquence (5 MHz environ). Or le réseau électrique domestique est conçu pour du 50 Hz, et n'est donc pas blindé. S'il reçoit un signal haute fréquence, il se comporte comme une antenne :/. Sur une distance importante, la puissance perdue par rayonnement radio peut atteindre plus de 90% de la puissance d'émission :eek:. Et comme le CPL n'est pas conçu pour fonctionner avec des ondes radio, il n'est soumis à aucune réglementation limitant ses rayonnements radio. :/

J'ai donc appliqué le principe de précaution. :spamafote:
Titre: Re : [REALISATION] Une boite à crunch autonome
Posté par: nabz le 05 octobre 2012 à 02:57
[Suite du tutoriel]

2 - ASSEMBLAGE DE LA MACHINE

2.1 - Assemblage du niveau inférieur

(http://img15.hostingpics.net/pics/219385Photo0055.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=219385Photo0055.jpg)
Installation de l'alimentation, du disque dur et du lecteur DVD

:origin: NB : Le montage du niveau inférieur demande un peu de réflexion, de patience et de doigté, puisqu'on travaille à travers les ouvertures supérieures ou latérales du tiroir, et que l'accès deviendra quasiment impossible dès que le plateau supportant la carte mère aura "refermé le couvercle".

Montage du disque dur et du lecteur CD

Après mise en place d'une simple vis (fournie) sur le côté droit du lecteur CD et gauche du disque dur, ceux-ci s'insèrent et se verrouillent directement dans les emplacements (choisir de préférence ceux du bas) qui leur sont réservés.

La mise en place du câble d'alimentation et des 2 câbles de données SATA (en rouge) est à effectuer de suite, afin de profiter de l'espace pour effectuer les raccordements et faire cheminer les câbles, qui va se raréfier avec la mise en place du bloc d'alimentation.

Montage de l'alimentation

Le câble d'alimentation le plus susceptible de poser un problème de longueur est le même qu'avec un boitier fermé, c'est le câble 12 V pour le CPU. :spamafote: Il est donc préférable de fixer le bloc d'alimentation sur son chariot avec ses connecteurs modulaires situés côté gauche (du même côté que le CPU) et sa connection secteur situé côté droit. Ne pas mettre le câble secteur en place pour le moment, il ne ferait que gêner.

Couder et grouper avec des colliers les câbles fixes : câbles d'alimentation carte mère et processeur, câbles d'alimentation PCI-E de la carte graphique primaire.

Positionner le chariot sur les 2 rails, puis le faire glisser jusqu'au clic de verrouillage.

:origin: NB : Utiliser impérativement une alimentation modulaire. Le bloc d'alimentation (Corsair HX 1000 ou ThermalTake 1500) se monte transversalement, l'espace pour le câblage est donc restreint, il ne doit pas être encombré par des câbles inutiles.

Le cablage du niveau inférieur

Brancher le connecteur modulaire du câble d'alimentation SATA du disque dur et du lecteur CD.

Couder, et grouper avec des colliers, puis les mettre en place et connecter au bloc les câbles d'alimentation additionnels qui seront nécessaires :
- paire(s) de câbles PCI-E pour l'alimentation de(s) la carte(s) graphique(s) secondaire(s),
- câble MOLEX pour l'alimentation du ventilateur principal et du ventilateur des disques durs.

:origin: NB : Vérifier que les câbles sortent par les 3 bonnes ouvertures supérieures du tiroir (voir photo):
- à gauche : 1 alimentation du processeur, 1 alimentation MOLEX.
- au centre : 1 alimentation de la carte mère, 2 alimentations de la carte graphique primaire.
- à droite : 2 cables de données SATA, 2 ou 4 alimentations de(s) la carte(s) graphique(s) secondaire(s).


2.2 - Montage du plateau de la carte mère

(http://img15.hostingpics.net/pics/263766Photo0056.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=263766Photo0056.jpg)
Montage et équipement de la carte mère sur son plateau

:origin: NB : On peut voir sur la photo les 3 ouvertures du plateau support, qui seront face lors de la mise en place du plateau aux 3 ouvertures du tiroir, et par lequels tous les câbles vont cheminer.

Montage de la carte mère

Vérifier que les entretoises en laiton du plateau sont positionnées correctement par rapport aux trous de fixation de la carte mère, et serrées correctement (*).

Mettre la carte mère (ASUS P6T6 WS ou P6X58-E WS) en position, monter les vis de fixation en les serrant à peine (*).

(*) Quand on déserre les vis de fixation de la carte mère, il faut éviter que ce soit les entretoises qui se dévissent. :/

:origin: NB : Le montage de la carte mère sur plateau a un intérêt limité, compte tenu de l'excellente accessibilité au niveau supérieur du tiroir lorsque celui-ci est sorti. Il permet d'accéder aux composants du niveau inférieur sans devoir démonter la carte mère. Le plateau prend cependant tout son intérêt si l'on dispose de plusieurs boitiers. Par simple échange de plateaux, on peut reconfigurer rapidement les machines, par exemple en cas d'une avarie sur un composant.

Montage des composants : CPU, RAM, ventirad, cartes graphiques

CPU
Mettre en place le processeur (Intel i7 940 et 950) dans son logement en s'assurant de la bonne orientation. Déposer sans l'étaler un demi grain de café de pâte thermique au centre du processeur.

RAM
Certains ventirads débordant au dessus de l'emplacement des barrettes de RAM (12 Go DDR3 Corsair), il est plus facile de les mettre en place avant le ventirad.

Ventirad

Positionner la contre-plaque de fixation du ventirad sous la carte mère, à travers l'ouverture du plateau de la carte mère. Enfiler les 4 vis de fixation à travers la contre-plaque et les trous de la carte mère, placer les 4 entretoises,  mettre en place et fixer le dispositif support du ventirad à l'aide des vis moletées.

Déposer un demi grain de café de pâte thermique sur la base du ventirad, et l'étaler soigneusement en couche fine sur toute la surface à l'aide d'une spatule souple.

Positionner la base du ventirad sur le processeur, effectuer des petits mouvements de déplacement et de rotation afin de bien "tartiner" la pâte thermique, puis serrer progessivement à fond les 2 vis de fixation du ventirad sur son support, en s'assurant que les ressorts se compriment bien au fur et à mesure du serrage.

Brancher la prise du ventilateur au connecteur "CPU_fan" de la carte mère.

:origin: NB : Le ventirad (Noctua NH-C12P-SE14 (*)) doit être si possible à axe vertical, afin d'être en phase avec le puissant flux vertical créé par le ventilateur de 250 mm du boitier. Mais il doit surtout ne pas être trop haut, afin de pouvoir passer sous le ventilateur lors du coulissement du tiroir.

(*) Le ventilateur d'origine Noctua, beige et marron, a été remplacé par un Zalman transparent à leds en fonction de critères ... purement esthétiques. :sun:

:origin: NB : Le rôle des ressorts de compression est important. Ils permettent de maintenir un effort de placage contact constant entre la base du ventirad et le CPU, malgré la dilatation que subira ce dernier lors de son passage de la température ambiante à sa température de fonctionnement à pleine charge (souvent 70 à 75 °C).

Mise en place du plateau

(http://img15.hostingpics.net/pics/240810Photo0057.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=240810Photo0057.jpg)
Mise en place et fixation du plateau sur le tiroir

Positionner le plateau légèrement au dessus du tiroir.

Rester zen, et faire passer un par un, tous les câbles à travers les 3 ouvertures du plateau.

Déposer le plateau sur le tiroir, le pousser légèrement vers l'avant sous les 2 pattes jusqu'au verrouillage. Mettre en place et serrer sans forcer les 3 vis de fixation du plateau.

Remercier la Nature de vous avoir accordé 3 mains (2 pour le plateau, 1 pour les câbles). :gloiraseti:

Mise en place des cartes graphiques

Déposer la ou les cartes graphiques sur leur connecteur PCI-E et appuyer légèrement jusqu'au verrouillage.

:origin: NB : La hauteur des cartes graphiques (2-3 Sapphire HD 5870 VaporX ou 2 MSI GTX 590 bi-GPU) doit être conforme au gabarit de référence, afin de pouvoir passer sous le ventilateur lors du coulissement du tiroir.

Raccordements du plateau

(http://img15.hostingpics.net/pics/731578Photo0058.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=731578Photo0058.jpg)
Raccordement des câbles aux composants montés sur le plateau

Brancher tous les câbles, à l'exception du câble MOLEX : carte mère, processeur, câbles SATA, câbles PCI-E cartes graphiques.

:origin: NB : Pousser (sans forcer, le tiroir chargé est lourd et monté sur roulements à bille) le tiroir jusqu'au clic de verrouillage, en s'assurant que le mouvement ne cisaille aucun fil, notamment ceux du panneau avant. :ptintumafepeur:

Visser sans forcer les 2 vis à main moletées, permettant de maintenir le tiroir.


2.3 - Etapes finales du montage

Mise en place du ventilateur de disques durs

(http://img15.hostingpics.net/pics/392837Photo0059.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=392837Photo0059.jpg)
Montage du ventilateur de disque dur

Un ventilateur de 92 mm, fourni avec le boitier, permet de refroidir le ou les disques durs, qui ne profitent pas sur souffle du ventilateur supérieur, le plateau de la carte mère faisant écran.

Le support du ventilateur se clipse par l'avant. Le fil d'alimentation MOLEX peut alors être chaîné à celui du ventilateur supérieur et raccordé au câble d'alimentation.

Raccordement du panneau avant

(http://img15.hostingpics.net/pics/837349Photo0060.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=837349Photo0060.jpg)
Raccordement du panneau avant

Le panneau avant est solidaire du corps du boitier. Il doit de ce fait être raccordé en dernier, et débranché en premier en cas d'ouverture du tiroir pour maintenance.

Raccorder (inscriptions côté extérieur, pas comme sur la photo :ane:) les 4 petits câbles (à 2 fils) de commande des poussoirs PWR_SW et RESET_SW, et des leds PWR_LED et HDD_LED, ainsi que le câble USB. Pour une boite à crunch, les autres câbles (IEEE 1394, e-SATA, HD audio) ne sont a priori pas utiles.

Mise en place de la barre de fixation des cartes d'extension

(http://img15.hostingpics.net/pics/821973Photo0061.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=821973Photo0061.jpg)
Mise en place de la barre de fixation des cartes d'extension

Le montage s'achève par la mise en place de la barre transparente supportant les cartes d'extension, clipsée sur le corps et maintenu par 2 vis.

Une vis à main moleté par carte graphique évite que les cartes bougent pendant les déplacements de la machine.

 :origin: NB : On aperçoit sur cette photo le pont CFX et les 2 "dummy plug". Ces derniers sont de simples adaptateurs DVI-VGA, sur lesquels ont été placés 3 résistances de 75 Ohms, afin de simuler la présence d'un écran. En l'absence d'écran ou lorsque le mode CFX ou SLI n'est pas activé, ces dispositifs permettent d'éviter que Windows, ne détectant aucun écran, ne coupe le GPU afin d'économiser l'énergie.

 :origin: NB : On peut évaluer sur cette photo la distance limitée qui existe entre le ventirad du CPU ou les cartes graphiques et le ventilateur du boitier (distances mesurées 5 mm pour le CPU, 14 mm pour la CG de gauche, 7 mm pour la CG de droite).

2.4 - Mise en marche :lestat:

(http://img15.hostingpics.net/pics/566646Photo0062.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=566646Photo0062.jpg)
Branchement de la clé WIFI et du câble secteur

La clé WIFI (NETGEAR WNA 1100) peut être mise en place sur son support (pour une meilleure communication) et raccordée à la carte mère. Elle supporte le WIFI N (débit théorique 300 MBits/s), même si mon modem/routeur actuel ne l'exploite qu'en WIFI G.

Le câble d'alimentation peut être mis en place et raccordé à l'énergiemètre.

(http://img15.hostingpics.net/pics/492975Photo0063.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=492975Photo0063.jpg)
Mise en marche

On débloque les roulettes, on roule la machine jusqu'à sa position de crunch, on rebloque les roulettes.

On branche la prise secteur, ce qui provoque la mise en marche automatique de l'énergiemètre, puis on appuie sur le gros poussoir "marche" du boitier. La machine démarre, puis se connecte automatiquement au modem-routeur ADSL. :p

Elle devient dès lors capable de dialoguer, via TeamViewer et BoincTasks, avec la machine principale.
Titre: Re : [REALISATION] Une boite à crunch autonome
Posté par: nabz le 05 octobre 2012 à 03:32
[Suite du tutoriel]

3 - CONTROLE ET MAINTENANCE DE LA MACHINE A DISTANCE

3.1 - Contrôle de Boinc : BoincTasks

BoincTasks est un manager alternatif qui permet le contrôle à distance de BoincClient, sur une ou plusieurs machines.

Pour plus de précisions sur les différences entre BoincTasks et BoincManager, consulter le tutoriel [TUTO] BoincTasks vs BoincManager (http://forum.boinc-af.org/index.php/topic,5607.msg356274.html#msg356274).


3.2 - Maintenance courante : TeamViewer

Pour les opérations courantes de maintenance, l'absence de clavier, de souris, et d'écran sur la machine peut être compensée par l'utilisation d'un logiciel de contrôle à distance, tel que TeamViewer.

Licence

TeamViewer (http://www.teamviewer.com/fr/index.aspx) est un logiciel commercial, conçu pour un usage professionnel, mais dont la licence pour une utilisation privée est gratuite.

Ce logiciel couvre de nombreux usages, et il existe dans de nombreuses versions.

Installation

Pour ce qui nous intéresse, TeamViewer doit être installé sur la machine principale et chacune des machines secondaires.

Lors de l'installation, un code d'identification est généré, et un mot de passe doit être attribué pour chacune des machines. Pour plus de facilité, on peut se créer un compte (gratuit) en espace sécurisé htpps, afin d'enregistrer ses différentes machines.

Contrairement à BoincTasks, le réseau utilisé n'est pas nécessairement privé, et aucun paramétrage de pare-feu n'est nécessaire. La machine secondaire peut ainsi être dans la pièce à côté, mais aussi dans la famille ou chez un ami à grande distance. :kookoo:

Utilisation

(http://img15.hostingpics.net/pics/938868TeamViewer.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=938868TeamViewer.jpg)
TeamViewer: exemple de réglage de l'overclocking GPU d'une machine distante

Pour prendre le contrôle sur la box autonome, il suffit de la sélectionner dans la liste "ordinateurs et contacts" et de demander "prendre le contrôle à distance".

Une fenêtre s'ouvre, à l'intérieur de laquelle s'affiche l'écran de la machine distante. Dès que le pointeur de souris est positionné sur la fenêtre, les commandes sont automatiquement redirigées vers la machine distante. Les transferts de fichiers et même les copier-coller entre machines sont possibles.

On peut, comme dans l'exemple, vérifier et ajuster à distance les paramètres appliqués aux GPU.

On pourrait de la même façon mettre à jour le système, Boinc, ou le pilote graphique, éditer le cc_config.xml ou un fichier app_config.xml, voire mettre à jour TeamViewer lui-même, puis si nécessaire, redémarrer la machine.


3.3 - Maintenance lourde : Poste de maintenance

TeamViewer permet de faire à distance tout ce qu'on pourrait faire en étant devant la machine, tant que la machine fonctionne correctement.

Quand les choses se gâtent, par exemple si des erreurs apparaissent dès le boot, on se retrouve assez vite en aveugle, la machine distante refusant de se connecter à la machine principale.

Il devient alors nécessaire de pouvoir brancher un clavier, une souris et un écran réels à la machine, afin d'effectuer le diagnostic et de remédier au problème. :spamafote:
Titre: Re : [REALISATION] Une boite à crunch autonome
Posté par: nabz le 05 octobre 2012 à 03:32
[RESERVE]
Titre: Re : [REALISATION] Une boite à crunch autonome
Posté par: nabz le 05 octobre 2012 à 03:33
[RESERVE]
Titre: Re : [TUTO] Réalisation : Une boite à crunch autonome
Posté par: nabz le 24 octobre 2015 à 14:20
Remise en place des photos, suite à changement d'hébergeur. ;)
Titre: Re : [TUTO] Réalisation : Une boite à crunch autonome
Posté par: [AF>Libristes>Jip]Augure le 24 octobre 2015 à 14:26
merci à toi... tellement frustrant de tomber sur des tutos où les photos ont disparu ! :jap:
Titre: Re : [TUTO] Réalisation : Une boite à crunch autonome
Posté par: zOU le 24 octobre 2015 à 16:13
Il parait que le crossfire nuit aux perf de BOINC, perso ma config 3xGPU tourne sans.

je prefere VNC (ou ultraVNC) a teamviewer personnellement :)

Sinon, c'est une chouette machine !