Auteur Sujet: Potential New Treatments for Leishmaniasis Tested in Lab  (Lu 417 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

[AF] fansyl

  • Messages: 1873
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Article original: https://www.worldcommunitygrid.org/about_us/viewNewsArticle.do?articleId=534

Citer
Nouveaux traitements potentiels contre la leishmaniose testés en laboratoire


Par: Dr. Carlos Muskus López
Coordinateur, Unité de biologie moléculaire et de calcul, PECET Université d'Antioquia.
Le 1er aout 2017

Récapitulatif
L'équipe de Drug Search for Leishmaniasis a commencé à tester en laboratoire des traitements potentiels pour cette sérieuse, mais négligée, maladie tropicale. Dans cette mise à jour, le Dr Carlos Muskus discute des résultats des tests topiques (sur la peau) de quatre composés.



Les mouches des sables, comme P. papatasi ci-dessus, sont responsables de la propagation de la leishmaniose.

Historique
La leishmaniose est l'une des maladies tropicales les plus négligées dans le monde, infectant plus de deux millions de personnes dans 98 pays. Une forme de la maladie, causée par le Leishmania infantum en Amérique, touche principalement les enfants, qui peuvent mourir si un traitement adéquat n'est pas fourni rapidement. Les traitements classiques pour toutes les formes de leishmaniose peuvent causer des effets secondaires graves, y compris la mort. En outre, les parasites résistants aux médicaments causent des problèmes majeurs dans de nombreux pays d'endémie. Pour ces raisons, il y a un besoin urgent de nouveaux composés médicamenteux sûrs et peu coûteux.

Identification des composés potentiels
Après avoir analysé de nombreux composés avec le meilleur score d'amarrage sur la base des données du projet World Community Grid et de nos tests ultérieurs, 10 composés ont finalement été sélectionnés pour être testés in vitro. L'évaluation in vitro comprenait une analyse de la cytotoxicité par rapport à des lignées cellulaires d'origine humaine. (Dans le cadre du processus de découverte de médicaments, nous faisons des tests pour nous assurer que les composés prometteurs n'affectent pas les cellules humaines, ce qui réduit les risques d'effets secondaires.) De plus, nous évaluons l'efficacité de chaque composé contre la Leishmaniose, les parasites qui causent la leishmaniose. Les meilleurs composés sont ceux qui tuent les parasites à faible dose et n'affectent pas les cellules humaines, même à des doses plus élevées.

Essais en laboratoire de composés potentiels
Après des essais in vitro, quatre composés ont été sélectionnés pour évaluer in vivo des hamsters. Les hamsters et les humains ont des réactions similaires à la leishmaniose, de sorte que nous pouvons utiliser les hamsters pour évaluer les composés potentiels.

Chaque composé a été préparé sous forme de formulation topique et appliqué quotidiennement pendant 10 jours sur les lésions du hamster. Les hamsters ont été suivis pendant deux mois. Des groupes de cinq hamsters par composé ont été utilisés, et un résumé du composé, de la dose et du résultat est présenté dans le tableau ci-dessous. Les différentes doses utilisées pour chaque composé ont été choisies en fonction des essais in vitro précédents.

|Composé|Dose en mg/jour|Résultats (%)
|1107818|0.14 / 10|Amélioration de la lésion entre 11,1 - 15,7%
|20287460|1.3 / 10|Guérison pour 2 hamsters sur 5 et amélioration entre 18,9-44,2%
|20312719|2.8 / 10|Amélioration de 35,7%
|20325767|0.6 / 10|Amélioration entre 18,9-66%
Amélioration : Pourcentage de réduction de la taille de la lésion.
Guérison : Ré-épithélialisation (cicatrisation) complète de la lésion.


Pour les quatre composés, différents degrés d'amélioration ont été observés. Le composé Amb 20287460 a induit une guérison presque complète des lésions chez deux hamsters sur cinq. Le composé 20312719 a diminué la taille des lésions à divers degrés. Les deux autres composés n'ont induit que de faibles diminutions de la taille des lésions.

Prochaines étapes
Nous avons encore une petite quantité restante d'un des composés qui a produit certains des meilleurs résultats de l'essai in vitro, mais malheureusement la société qui l'a fourni ne l'a pas synthétisé en quantité suffisante.  Nous prévoyons de contacter une autre entreprise pour commander davantage de ce composé.

De plus, nous prévoyons de tester à nouveau le composé qui a induit une guérison complète chez deux des cinq hamsters. Dans les tests à venir, nous changerons probablement la méthode d'administration pour l'injection ou l'administration orale, et nous surveillerons de près les résultats.

Merci à tous ceux qui ont soutenu ce projet. Nous vous tiendrons au courant de nos progrès.

J'ai traduit direct, plus rapide pour moi et j'ai essayé de faire un tableau... merci pour la relecture :jap:
Je crunche dans le silence et c'est ma joie !
Ryzen 1700X/16Go/GTX970 (sous WC) - i7-3770T/16Go/HD4000 - Ryzen 1400/8Go/GTX1050 - Q9550/4Go/GT1030 - 3xAndroidBox S912