Le Forum de l'Alliance Francophone

Nouvelles:

Auteur Sujet: News UGM - WCG  (Lu 2465 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne [AF] fansyl

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 2381
  •   
le: 13 April 2016 à 16:13
Encore du boulot pour nos traducteurs:

http://www.worldcommunitygrid.org/about_us/viewNewsArticle.do?articleId=475&utm_source=digestDaily&utm_medium=email&utm_campaign=Digest&utm_content=body-article-link
Citer
Récapitulatif
Uncovering Genome Mysteries is analyzing protein sequences from Zika and related viruses in order to help scientists better understand them. Dr. Wim Degrave, who is deeply involved in Brazil's response to the Zika crisis, gave us this update to describe how these analyses fit into the larger work of Uncovering Genome Mysteries, and how the project could help scientists develop new tools to diagnose and treat Zika virus and similar diseases.


In this video from 2014, Dr. Wim Degrave gives an overview of the Uncovering Genome Mysteries project.

Background

Uncovering Genome Mysteries is examining close to 200 million protein sequences from a wide variety of life forms to better understand how their natural abilities can help solve medical or environmental challenges. This enormous group of proteins includes sequences from the genomes of arboviruses, which are viruses transported by insects such as ticks and mosquitoes, as well as proteins from mosquitoes themselves. Arboviruses include some of the world's most destructive diseases, such as West Nile virus and dengue fever, and many of them pose increasing threats to the health of people around the globe.

The Zika virus is an arbovirus, or mosquito-borne disease, which has been declared a global health emergency by the World Health Organization due to the recent spread of the virus. It is believed to be similar to dengue, yellow fever, Japanese encephalitis, and West Nile. (These diseases are all part of a subgroup of viruses known as flaviviruses.) There is an almost certain link between the Zika virus in pregnant women and microcephaly and several congenital neurological syndromes in newborn babies. There is probably also a link between Zika and neurologic conditions in infected adults, such as Guillain-€“Barré syndrome. But at this point, little else is known about Zika or its molecular structure.

Analyzing Zika-Related Genomes

Uncovering Genome Mysteries is analyzing the genome of both the Zika virus itself and the genomes of the mosquitoes that spread the disease. By supporting our project, you can help scientists better understand the molecular structure of the virus, which is essential for designing drugs to treat it.

When we launched Uncovering Genome Mysteries only 18 months ago, Zika virus was unknown to most of the globe. Yet as part of our study of arboviruses, we had already included the genome of the Zika virus in our study, and in response to recent urgent health needs, we added additional work units that also include Zika and related viral genomes, most of which became available over the last few months. Additionally, a small set of work units containing the protein sequences for the mosquitoes that spread Zika and related diseases has been added to the Uncovering Genome Mysteries project. Specifically, we want to study the mosquitoes' natural variants, to learn more about their varied capacity to transmit different viruses to humans and how they adapt to different environments or develop resistance to insecticides, and find weaknesses that can lead to new ways to control the spread of mosquitos in urban and rural environments. We hope the additional work units might help in the search for new bio-insecticides to fight the insects that harbor and spread these diseases.

Other Work on Zika

Brazil identified its first cases of Zika in 2015, and authorities swiftly characterized the disease as an epidemic. Our research group here at Fiocruz is involved in several Zika research efforts as part of Brazil's response to this crisis. For example, it is very important for scientists to understand the differences between the strains of Zika that have appeared in various parts of the globe, as this may impact transmission patterns, how the virus spreads and how it affects humans. The data from our World Community Grid analyses can help shed light on these differences; currently, there are 38 full sequences of Zika variants in the World Community Grid datasets, and we expect more to be added in the coming months. By understanding the genomes that are the building blocks of our world and its inhabitants, we can find better ways to diagnose, treat, and eventually prevent viruses such as Zika.

We thank all World Community Grid volunteers for their participation in this project, and will continue to provide updates as more information becomes available.

(Editor's Note: World Community Grid is actively seeking scientists who are conducting research on the Zika virus and could make use of our computing capabilities. Please see this recent article for further information.)

 :hello:

Je crunche dans le silence et c'est ma joie !
Ryzen 1700X/32Go/GTX970 (sous WC) - i7-3770T/16Go/HD4000 - Ryzen 5700G/32Go/GTX1050 - Q9550/8Go/GT1030 - 3xAndroidBox S912



Hors ligne ousermaatre

  • Gentil admin
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  • Messages: 12216
  •   
    • E-mail
Réponse #1 le: 14 April 2016 à 18:08
La découverte des mystères du Génome (UGM) espère faire la lumière sur le virus Zika et d'autres virus






Par : Wim Degrave, doctorant
Laboratório de Genômica Funcional e Bioinformática Instituto Oswaldo Cruz - Fiocruz

12 avril 2016

Récapitulatif

La découverte des mystères du génome (UGM) analyse des séquences de protéine du Zika et des virus liés pour aider les scientifiques à mieux les comprendre.
Le Dr. Wim Degrave, qui est profondément impliqué dans la réponse du Brésil à la crise Zika, nous a donné cette mise à jour pour décrire comment ces analyses entrent dans le travail de fond d'UGM et comment le projet pourrait aider des scientifiques à développer de nouveaux outils afin de  diagnostiquer et de traiter des maladies virales semblables au Zika.

Contexte

UGM examine près de 200 millions de séquences protéiniques à partir d'une large variété de formes de vie afin de  mieux comprendre comment leurs capacités naturelles peuvent aider à résoudre des défis médicaux ou environnementaux. Cet énorme groupe de protéines inclut des séquençages de génomes d'arbovirus, qui sont des virus transportés par les insectes tels  les tiques et les moustiques, aussi bien que des protéines de moustiques eux-mêmes. Les arbovirus incluent certaines des maladies les plus destructives du Monde, comme le Virus du Nil Occidental et la dengue,  beaucoup d'entre eux constituent des menaces croissantes à la santé des gens autour du globe.
Le virus Zika est un arbovirus, ou une maladie transmise par les moustiques, qui a été déclarée cas d'urgence de santé mondial par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en raison de la diffusion récente du virus. Il est supposé être semblable à la dengue, la fièvre jaune, l'encéphalite japonaise et le virus du Nil Occidental. (Ces maladies sont toute la partie d'un sous-groupe de virus connus comme flavivirus.) Il y a un lien presque certain entre le virus Zika et les femmes qui accouchent de nouveaux-nés atteints de microcéphalie et/ou de plusieurs syndromes neurologiques congénitaux . Il y a probablement aussi un lien entre le Zika et des conditions neurologiques d'adultes infectés, comme le syndrome de Guillain-Barré. Mais à ce point, on ne connaît pas grand-chose d'autre du Zika ou de sa structure moléculaire.

Analyse du génome Zika-connexe ( pas sûr de la traduction de "related")

UGM analyse le génome tant du virus Zika lui-même que des génomes des moustiques qui étendent la maladie. En soutenant notre projet, vous pouvez aider des scientifiques à comprendre mieux la structure moléculaire du virus, qui est essentielle pour concevoir des médicaments afin de le traiter.
Quand nous avons lancé UGM,  il y a seulement 18 mois, le virus Zika était inconnu par la plupart du monde. Pourtant, dans le cadre de notre étude d'arbovirus, nous y avions déjà inclus le génome du virus Zika et en réponse aux récents besoins urgents de santé mondiale, nous avons ajouté des unités de travail supplémentaires qui incluent aussi le Zika et des génomes viraux liés, dont la plupart sont devenus disponibles durant les derniers mois. De plus, un petit ensemble d'unités de travail, contenant les séquences protéiniques pour les moustiques qui transmettent le Zika et les maladies liées, a été ajouté au projet UGM. Spécifiquement, nous voulons étudier les variantes naturelles des moustiques, apprendre plus de leur capacité diverse à transmettre des virus différents aux humains et comment ils s'adaptent aux environnements différents ou développent leur résistance aux insecticides et trouver les faiblesses qui peuvent mener à de nouvelles façons de contrôler la diffusion de moustiques dans des environnements urbains et ruraux. Nous espérons que les unités de travail supplémentaires pourront aider à la recherche de nouveaux insecticides biologiques, afin de se battre contre les insectes qui hébergent et étendent ces maladies.

Autre travail sur le Zika

Le Brésil a identifié ses premiers cas de Zika en 2015 et les autorités ont vite caractérisé la maladie comme une épidémie. Notre groupe de recherche, ici, à Fiocruz, est impliqué dans plusieurs efforts de recherche sur le Zika dans le cadre de la réponse du Brésil à cette crise. Par exemple, c'est très important pour des scientifiques de comprendre les différences entre les souches du Zika qui sont apparues dans les parties diverses du globe, comment ceci peut avoir un impact sur des modèles de transmission, comment le virus s'étend et comment il affecte les humains. Les données de nos analyses sur WCG peuvent aider à éclairer ces différences; actuellement, il y a 38 séquences complètes de variantes du Zika dans l'ensemble des données WCG et nous nous attendons à en ajouter plus dans les prochains mois. En comprenant les génomes qui sont les composants de notre monde et de ses habitants, nous pouvons trouver de meilleures façons de diagnostiquer, traiter et finalement éradiquer des virus comme le Zika.

Nous remercions tous les volontaires du WCG pour leur participation à ce projet et continuerons à fournir des mises à jour régulières.

(Note du rédacteur: WCG cherche activement des scientifiques pour conduire la recherche sur le virus de Zika et  qui pourraient utiliser nos capacités de calcul. Veuillez lire cet article récent pour des informations complémentaires.)
« Modifié: 14 April 2016 à 19:33 par ousermaatre »



Hors ligne [AF>Libristes>Jip] Elgrande71

  • Gentil admin
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  • Messages: 5105
  •   
    • [AF>Libristes] - La Mini-Team Libristes de L'Alliance Francophone sur BOINC
    • E-mail
Réponse #2 le: 14 April 2016 à 22:06
Je relirai l'article demain .

Debian - Distribution GNU/Linux de référence
Parabola GNU/Linux - Distribution GNU/Linux Libre
MX Linux
Emmabuntüs

Jabber elgrande71@chapril.org


Hors ligne [AF>Libristes>Jip] Elgrande71

  • Gentil admin
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  • Messages: 5105
  •   
    • [AF>Libristes] - La Mini-Team Libristes de L'Alliance Francophone sur BOINC
    • E-mail
Réponse #3 le: 15 April 2016 à 18:16
Ci-dessous, mes propositions de corrections à la traduction de notre cher pharaon .  :kookoo: :jap:

La découverte des mystères du Génome (UGM) espère faire la lumière sur le virus Zika et d'autres virus






Par : Wim Degrave, doctorant
Laboratório de Genômica Funcional e Bioinformática Instituto Oswaldo Cruz - Fiocruz

12 avril 2016

Récapitulatif

La découverte des mystères du génome (UGM) analyse des séquences de protéine du Zika et des virus liés pour aider les scientifiques à mieux les comprendre.
Le Dr. Wim Degrave, qui est profondément impliqué dans la réponse du Brésil à la crise Zika, nous a donné des informations afin de décrire comment ces analyses entrent dans le travail de fond d'UGM et comment le projet pourrait aider des scientifiques à développer de nouveaux outils afin de  diagnostiquer et de traiter des maladies virales semblables au Zika.

Contexte

UGM examine près de 200 millions de séquences protéiniques à partir d'une large variété de formes de vie afin de mieux comprendre comment leurs capacités naturelles peuvent aider à résoudre des défis médicaux ou environnementaux. Cet énorme groupe de protéines inclut des séquençages de génomes d'arbovirus, qui sont des virus transportés par les insectes tels les tiques et les moustiques, de même que des protéines de moustiques eux-mêmes. Les arbovirus incluent certaines des maladies les plus graves au Monde, comme le Virus du Nil Occidental et la dengue, et beaucoup constituent des menaces croissantes à la santé des gens autour du globe.
Le virus Zika est un arbovirus, ou une maladie transmise par les moustiques, qui a été déclarée cas d'urgence de santé mondial par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en raison de la diffusion récente du virus. On croit qu'il est semblable à la dengue, la fièvre jaune, l'encéphalite japonaise et le virus du Nil Occidental. (Ces maladies appartiennent toutes à un sous-groupe de virus connus comme flavivirus.) Il y a un lien presque certain entre le virus Zika et les femmes qui accouchent de nouveaux-nés atteints de microcéphalie et/ou de plusieurs syndromes neurologiques congénitaux . Il y a probablement aussi un lien entre Zika et des pathologies neurologiques chez des adultes infectés, comme le syndrome de Guillain-Barré. Mais à ce point, on ne connaît pas grand-chose d'autre du Zika ou de sa structure moléculaire.

Analyse du génome Zika-connexe ( pas sûr de la traduction de "related")

UGM analyse le génome du virus Zika lui-même et les génomes des moustiques qui propagent la maladie. En soutenant notre projet, vous pouvez aider des scientifiques à comprendre mieux la structure moléculaire du virus, qui est essentielle pour concevoir des médicaments afin de le traiter.
Quand nous avons lancé UGM, il y a seulement 18 mois, le virus Zika était inconnu de la plupart du monde. Pourtant, dans le cadre de notre étude d'arbovirus, nous y avions déjà inclus le génome du virus Zika et en réponse aux récents besoins urgents de santé, nous avons ajouté des unités de travail supplémentaires qui incluent aussi Zika et des génomes viraux liés, dont la plupart sont devenus disponibles durant les derniers mois. De plus, un petit ensemble d'unités de travail, contenant les séquences protéiniques pour les moustiques qui propagent Zika et les maladies liées, a été ajouté au projet UGM. Spécifiquement, nous voulons étudier les variantes naturelles des moustiques, en apprendre plus de leur capacité diverse à transmettre des virus différents aux humains et comment ils s'adaptent aux environnements différents ou développent leur résistance aux insecticides et trouver les faiblesses qui peuvent mener à de nouvelles façons de contrôler la diffusion de moustiques dans des environnements urbains et ruraux. Nous espérons que les unités de travail supplémentaires pourront aider à la recherche de nouveaux insecticides biologiques, afin de se battre contre les insectes qui hébergent et propagent ces maladies.

Autre travail sur le Zika

Le Brésil a identifié ses premiers cas de Zika en 2015 et les autorités ont rapidement défini la maladie comme une épidémie. Notre groupe de recherche, ici, à Fiocruz, est impliqué dans plusieurs efforts de recherche sur le Zika dans le cadre de la réponse du Brésil à cette crise. Par exemple, c'est très important pour des scientifiques de comprendre les différences entre les souches du Zika qui sont apparues dans les parties diverses du globe, comment ceci peut avoir un impact sur des modèles de transmission, comment le virus s'étend et comment il affecte les humains. Les données de nos analyses sur WCG peuvent aider à éclairer ces différences; actuellement, il y a 38 séquences complètes de variantes du Zika dans l'ensemble des données WCG et nous nous attendons à en ajouter plus dans les prochains mois. Comprendre les génomes qui sont les composants de notre monde et de ses habitants nous permet de trouver de meilleures façons de diagnostiquer, traiter et finalement éradiquer des virus comme Zika.

Nous remercions tous les volontaires du WCG pour leur participation à ce projet et continuerons à fournir des mises à jour au fur et à mesure que les informations seront disponibles .

(Note du rédacteur: WCG cherche activement des scientifiques pour conduire la recherche sur le virus de Zika et qui pourraient utiliser nos capacités de calcul. Veuillez lire cet article récent pour des informations complémentaires.)

Debian - Distribution GNU/Linux de référence
Parabola GNU/Linux - Distribution GNU/Linux Libre
MX Linux
Emmabuntüs

Jabber elgrande71@chapril.org


Hors ligne Maurice Goulois

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 4544
  •   
    • Le forum des Electrons Libres de l'AF
Réponse #4 le: 15 April 2016 à 19:33
Beau travail à vous deux ;) désolé de ne pas être plus disponible en ce moment

"Analyzing Zika-Related Genomes" pourrait se dire "Analyse des génomes relatifs(ou liés) à Zika"; c'est l'idée, connexe est aussi bon mais peut-être moins répandu dans le vocabulaire partagé. Mes 2 cts :)



Hors ligne ousermaatre

  • Gentil admin
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  • Messages: 12216
  •   
    • E-mail
Réponse #5 le: 15 April 2016 à 19:52
liés paraît être le mieux adapté au texte qui suit le titre, merci Maugou.  :jap:  et merci El Doctor  :D


Hors ligne [AF] fansyl

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 2381
  •   
Réponse #6 le: 16 April 2016 à 12:36
J'ai repris la traduction dans le topic du projet.
Merci beaucoup à vous  :jap:

Je crunche dans le silence et c'est ma joie !
Ryzen 1700X/32Go/GTX970 (sous WC) - i7-3770T/16Go/HD4000 - Ryzen 5700G/32Go/GTX1050 - Q9550/8Go/GT1030 - 3xAndroidBox S912