Boinc et les projets distribués > Astronomie

[UNIVERSE] Discussions sur Universe@Home

(1/74) > >>

AF:
Universe@Home
OBJECTIFS: Etudier des problèmes fondamentaux sur l'Univers : de la naissance des étoiles jusqu'aux explosions violentes de supernovae


URL du projet      http://universeathome.pl/universe Détails scientifiques  (en Anglais) Le projet Unités Windows OUI Unités LINUX OUI Unités Mac NON Utilisation GPU NON Applications 64 bits NON Applications optimisées NON Temps de calcul projet WUPROP

Etat du serveur http://universeathome.pl/universe/server_status.php Classement mondial des équipes position de l'AF Classement interne de l'AF Votre classement Badges pour le projet ICI

Une interview du responsable du projet est visible sur ce forum : --> ICI<--


Il existe un projet de test des applications pour ce projet : Universe@Home Test project mais il a été arrêté courant 2015.



Dernière info du projet: par Jakez

"Nous avons apporté des améliorations importantes au code, enlevé quelques bugs, et incorporé de nouveaux éléments de physique supplémentaire pour élargir notre champ de recherche.

De ce fait, nous supprimons les unités de travail restantes. Celles qui sont actuellement traitées par les utilisateurs continueront et les points seront ajoutés comme avant. Aujourd'hui, nous allons compiler le nouveau code et préparer de nouvelles unités de travail.

Si vous rencontrez des problèmes avec le nouveau code, s'il vous plaît dites-le nous."


Mis à jour le 21 octobre 2015 par [AF>France>Astro]Spica

Merci à Elgrande71 pour le texte suivant...


Motivation :

Nous vivons des moments qui sont marqués par le développement scientifique le plus rapide dans l'histoire du Monde.
Nos connaissances croissent de jour en jour . Nous explorons les structures de l'univers, les noyaux d'étoiles et l'évolution des galaxies.
En utilisant, nos méninges nous tentons de casser les problèmes qui ne sont pas tangibles et ne peuvent être examinés en laboratoire.
La technologie est venue comme une aide dans cette lutte.
Les ordinateurs nous aident à calculer des problèmes compliqués et à modéliser des objets extraordinaires.
Par conséquent le besoin de puissance de calcul est en croissance exponentielle dans la communauté des scientifiques.

L'industrie des ordinateurs évolue extrêmement rapidement et les ordinateurs personnels sont disponibles par la baisse constante des prix.
Simultanément, ces machines doivent être assez puissantes pour répondre aux besoins croissants des utilisateurs qui veulent jouer aux derniers jeux et utiliser des programmes exigeants en ressources. Cependant, la plupart du temps ces ordinateurs passent en mode veille lorsqu'ils sont utilisés pour la simple navigation sur le web ou la rédaction de document. La plupart de leur puissance de calcul reste inutilisée.

Voilà, pourquoi est apparue la plate-forme BOINC.
L'infrastructure innovante, qui, d'un côté, sert de source de puissance de calcul énorme et de l'autre côté, donne aux gens la possibilité de s'impliquer dans des projets énormes de science contemporaine en utilisant leurs ressources limitées.
BOINC signifie Berkeley Open Infrastructure for Network Computing.
Ce système a été utilisé pour la première fois dans l'année 1999 et après des dizaines d'autres projets ont a vu le jour. En 2014, le moment est venu d'adopter cette idée dans les projets d'astronomie polonaise et, dans un premier temps, afin de résoudre les problèmes fondamentaux de l'évolution stellaire.



1) Sources de Rayons X ultra-lumineuses

Les sources X ultra-lumineuses (ULX) sont les sources ponctuelles d'un fort rayonnement X .
Les observations montrent qu'elles ne sont pas nucléaires, c'est-à-dire, qu'elles ne proviennent pas d'une étoile type.
Les ULX se distinguent d'un trou noir supermassif, qui sont leurs cousins beaucoup plus lourds résidant dans le centre des galaxies.
Nous connaissons déjà près de 500 ULX, mais il nous manque encore les informations quant à leur nature réelle.
Il existe deux théories différentes actuellement, et qui sont les plus probables, l'émission importante de rayons X s'interprète en général comme étant due à l'accrétion de matière par un objet compact, typiquement un trou noir ou une étoile à neutrons.
Des observations récentes pointent vers ce dernier.
Les objets compacts comme les étoiles à neutrons et les trous noirs sont omniprésents dans l'Univers.
S'ils sont les moteurs des ULX, le carburant est l'accrétion de matière.
Les scientifiques pensaient qu' un taux aussi élevé d'accrétion était un phénomène non-physique, cependant, les nouveaux modèles montrent quelque chose d'opposé.
La quête sera de les vérifier et de les comparer avec les données d'observation.



2) Ondes gravitationnelles

Ce type particulier de signal a été prédit, il y a près d'un siècle par Albert Einstein, comme une conséquence logique de la théorie de la relativité générale.
N'importe quel objet compact double (par exemple,  deux trous noirs ou deux étoiles à neutrons) doit émettre un rayonnement significatif, qui sera visible dans les observations d'ondes gravitationnelles.
Le principal problème, actuel, est le manque d'observations in visu.
Leur existence est clairement prouvée dans les équations, mais à ce jour, il n'y a aucune détection de signal par l'observation visuelle.
Nos simulations sont en mesure de fournir une estimation très réaliste des observations éventuelles.
Lorsque de nouveaux instruments optiques deviendront opérationnels, il sera important de connaître les prévisions.
Le programme d'observation sera différent si nous faisons une observation tous les jours, puis chaque année.
Le code StarTrack, possédant un développement des modèles de formation de l'objet compact, est un meilleur outil pour faire ce calcul et fournira de précieux conseils pour les observations futures.



3) Supernova de type IA ou  supernova thermonucléaire

Ce type d'explosion de supernova est extrêmement important pour l'échelle des distances cosmiques.
Grâce à elles, nous avons pu estimer l'expansion de l'Univers et  calculer les distances des galaxies éloignées.
Même si nous savons que cette explosion est en lien avec la masse d'accrétion d'une naine blanche, nous nous efforçons toujours d'apprendre le mécanisme de l'explosion et les routes évolutionnaires menant à elle.
Notre code, lorsque vous exécutez l'évolution complexe de chaque fichier binaire, est parfait pour répondre au problème de processus évolutifs menant aux supernova de type IA.
Grâce à cela, nous serons en mesure de fournir beaucoup d'informations sur les raisons de leur formation, la signature de leur effondrement et bien plus encore.
Nous serons en mesure de tester plusieurs modèles proposés par la communauté des chercheurs et même de quantifier l'influence de ce type de supernova sur l'évolution chimique de l'Univers.

modesti:
T'étais plus rapide que moi sur ce coup, Phil ;)
2e membre de l'AF après toi :D

kipoos:
c'est la sortie du test.
je l'avais lu dans la semaine sur leur forum du projet de test.
c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il y a eu un changement de nom du projet.

JeromeC:
M$ et pingouinos only.

Philippe06121966:
Dommage qu'ils aient créé un nouveau projet au lieu de nouvelles applications ...
Bref.
Bon Crunch :D

 :hello: :hello: :hello:

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique