Auteur Sujet: Citizen cyberlab  (Lu 8778 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11473
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Citizen cyberlab
« le: 16 mai 2012 à 17:50 »




mai 2012

Le projet d'études Cyberlab est composé de divers universités partenaires européennes. (UCL de Londres, le Cern, université française et université genevoise,....)

But premier: permettre à tout un chacun de mieux comprendre les sciences grâce à une participation active sur divers projets de recherche.

Il s'agira d'abord de définir des analyses visuelles à étudier. Par exemple pour le Cern, amener les futurs participants à étudier des données fournies sur les collisions de Hadron.

Pour le projet de l'université de Genève, chercher à rendre ces analyses et celles des autres universités compréhensibles pour la majeure partie des personnes ( du citoyen lambda ).

Faire aimer les sciences au plus grand nombre, vulgariser celles-ci, les rendre accessibles même à celles et ceux qui se pensent incapables de comprendre.

Pour celà, créer et donc développer des logiciels d'apprentissage à la portée de tous. Evaluer également les comportements et les interactions de l'être humain avec son ordinateur vis-à-vis de ce projet.

L'Université Paris Descartes participe également, elle essaiera de développer une application-pilote en biologie synthétique. Où le participant sera actif derrière son ordinateur.

L'université de Londres a reçu 480'000 livres sterling de la part de l'union européenne afin de développer ces projets, la platefrome débutera certainement vers le mois d'octobre 2012 et aura, pour le moment, une durée de vie estimée de trois ans..

Il ne s'agira pas , pour le moment, d'une plateforme dédiée aux calculs volontaires via Boinc. Ce sera certainement une plateforme plus proche de celles de Zoo Galaxy ou de Folding@home.

Des analyses participatives.


janvier 2013   par JérômeC

Quelques mots pour vous parler du Citizen Cyberlab dans le cadre duquel j'ai été interviewé en décembre par Laure, qui viendra nous parler plus avant de ses projets et de comment nous (humains) pouvons aider.

Le site est en anglais (projet international) et tout cela est assez neuf, donc je vous traduits ici simplement la page "about" du site pour situer tout ceci, mais je vous invite vivement (si vous le pouvez) à lire les quelques descriptifs de projets dispo sur le site, je trouve ça assez passionnant et je reviendrai en parler plus avant.

Citer
Le Citizen Cyberlab ("Le Lab") fera des recherches et évaluera des environnements collaboratifs en ligne et des outils logiciels qui stimulent l'apprentissage créatif dans le contexte des cybersciences citoyennes. En plus d'aider les scientifiques à exécuter des tâches laborieuses, des projets de "cyberscience citoyenne" permettent aux citoyens d'en apprendre davantage sur la science et prendre part aux aspects les plus créatifs de la recherche. Peu de choses sont connues sur les processus d'apprentissage et de créativité stimulée par de tels projets, même si des millions de bénévoles participent. On en sait encore moins sur la façon d'optimiser ces processus.

Le Lab est un pionnier dans les plates-formes et les outils open-source qui permettent et favorisent l'apprentissage et la créativité dans les cybersciences citoyennes, à l'aide de quatre projets pilotes qui vont servir de banc d'essai, incluant un jeu de physique des particules au CERN, de la "cartographie de catastrophe" en collaboration par l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche. Les pionniers de la "science citoyenne extrême" à l'University College de Londres mettront au point un projet pilote d'apprentissage communautaire, les principaux partisans de la science ouverte à l'Université Paris Descartes vont développer un projet pilote de biologie synthétique.

Les plates-formes et les outils développés à l'Imperial College se concentrent sur la virtualisation et les environnements logiciels "indépendants du périphérique" qui améliorent les possibilités d'apprentissage créatives en réduisant les obstacles à la participation citoyenne. Ces pilotes, plates-formes et outils seront évalués par des experts en technologie de l'éducation et en interaction homme-ordinateur à l'Université de Genève et de l'UCL, en mettant l'accent sur ​​l'étude et l'évaluation des processus d'apprentissage et d’accélération de la créativité. Cette recherche permettra de produire une nouvelle compréhension des comportements d'apprentissage créatifs, ancrés dans le monde réel des exemples de cyberscience citoyenne.

Le laboratoire met l'accent sur la participation directe des citoyens à toutes les étapes de l'évaluation et de la recherche, en particulier par les événements réussis de "ThinkCamp" élaborés par Le Collectif Mobile. Les résultats du Citizen Cyberlab seront soutenus et exploités au-delà de la durée de vie du projet par le Centre de cyberscience citoyenne basé au CERN.


« Modifié: 07 janvier 2013 à 14:20 par ousermaatre »

LK

  • Messages: 21
  • P'tit Nouveau
  • *
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #1 le: 08 janvier 2013 à 12:38 »
Bonjour chers cruncheurs,

Merci Jérome pour cette traduction ! Je fais partie de ce projet. Je réponds volontiers à vos questions à ce sujet.

De notre côté, à l'Université de Genève, on cherche dans un premier temps à interviewer des participants aux projets de science citoyenne, dont bien sûr des gens qui font du "volunteer computing", avec un intérêt tout particulier pour des membres de l'Alliance Francophone. Il s'agirait de participer à un entretien (physique ou skype, suivant dispos) très informel d'environ 45 mn - une heure, éventuellement suivi d'observations de ce que vous faites sur vos projets BOINC. L'entretien se fait en français ou anglais, à votre convenance... La synthèse sera à disposition de la communauté.

Je cherche 3-4 volontaires. Si certains d'entre vous sont partants, n'hésitez pas à m'écrire sur ce fil...
Merci beaucoup de votre collaboration !
Bien cordialement,
Laure Kloetzer

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11473
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #2 le: 08 janvier 2013 à 12:48 »
Bonjour Madame Kloetzer,

étant un petit genevois, moi aussi.  :D

je veux bien participer à votre enquête.

Des connaissances de L'Unige m'avait parlé de votre projet au mois de mai dernier, lorsque l'on cherchait des infos.

Je vois qu'il avance bien, c'est génial.

Ah oui et bienvenue sur notre forum.  :kookoo:


kasur

  • Messages: 2998
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #3 le: 08 janvier 2013 à 21:58 »
 :hello: Bienvenue et merci de venir communiquer sur ce forum  :jap:

Ce n'est pas des interviews de 45 minutes mais notre Gentil Admin Pharaon à lancer il y a peu des interviews des membres et elles sont déjà conséquentes: Les cruncheurs AF

Peut etre que les questions n'ont aucuns rapports avec vos centres id'ntéret mais alors vous le verrez vite c'est un questionnaire type, ou alors elles s'en rapprochent et leurs lectures vous inspireront peut etre  :coffeetime:

Cdt^^

et 194 SETI@home classic workunits (4 764 hours) :p Toutes les Minivilles AF

Pascal94

  • Messages: 6589
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #4 le: 08 janvier 2013 à 22:16 »
Bonsoir Laure,

je vais tenter de trouver un créneau afin que l'on puisse au moins faire l'ITW sur Skype  :kookoo:

LK

  • Messages: 21
  • P'tit Nouveau
  • *
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #5 le: 09 janvier 2013 à 14:00 »
Bonjour Kasur,

Oui j'ai trouvé hier la mine d'or de ces interviews et commencé à les lire avec intérêt... Intéressant par exemple de voir que tout le monde ou presque mentionne son intérêt pour la science, et la volonté de participer à un projet scientifique, comme une des raisons premières de participer à Boinc.

Tout ceci m'a d'ailleurs donné envie d'interviewer certaines des personnes qui avaient répondu...

(et merci pour ta réponse Pascal !)

Cheers
LK

Spica

  • Méchant modo
  • Messages: 5070
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • ******
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #6 le: 09 janvier 2013 à 14:15 »
Bonjour à tous,

C'est sympathique de voir sur ce forum des personnes qui ne sont pas du monde BOINC et qui ont une approche différente. Ca nous change. Bienvenue donc à Madame Kloetzer et merci à elle de prendre du temps pour nous informer sur ce projet. :kookoo:

Je suis volontaire pour participer au cas où il manque de volontaires (j'ai un compte Skype)
22717 SETI@home classic workunits; Redécouverte pulsar J1916+12 (le 07Nov2009) Einstein@Home.

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11473
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #7 le: 22 janvier 2013 à 22:30 »
Voilà, nous avons fait connaissance avec madame Kloetzer, ce fût une expérience enrichissante, même si vous vous en doutez, je n'ai pu m'empêcher de ne parler que de Boinc, Boinc, Boinc....  :electric: :electric: :electric:  Moi complètement addict.....

On a un peu parlé du projet Citizen Cyber Lab, je vous avoue que j'attends avec plaisir sa mise en route. Encore une belle idée qui a germé dans la tête des scientifiques...  :oki:

Pascal94

  • Messages: 6589
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #8 le: 27 février 2013 à 18:52 »
coucou les amis  :kookoo:

J'ai oublié de vous dire que j'ai rencontré Laure lundi soir (enfin).

Je n'ai toujours rien compris à son métier (hein Laure), mais j'ai apprécié notre entretien.  :D

Pascal94

  • Messages: 6589
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #9 le: 27 février 2013 à 19:51 »
wé, c'est vraiment impossible à résumer en 1 mot  :bouh:

mais c'est vraiment quelqu'un de très sympa, je suis très content de l'avoir rencontrée  :jap:

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11473
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #10 le: 27 février 2013 à 22:29 »
Elle s'occupe de comprendre comment améliorer les interfaces pour les futurs volontaires du projet, dans mon souvenir... . Mais je n'en suis plus sûr, pardon Laure, je vieillis...  :desole:

JeromeC

  • Modérateur
  • Messages: 22737
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #11 le: 27 février 2013 à 22:35 »
Ça c'est le projet sur lequel elle travaille, mais la question était son métier :)
Parce que c'était lui, parce que c'était moi.

RLDF

  • Messages: 4484
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • avatar ?
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #12 le: 28 février 2013 à 01:55 »
le site est en anglais seulement, ça aide pas pour la compréhension du plus grand monde
ne serait-il pas judicieux de l'internationaliser au niveau de la langue ?

JeromeC

  • Modérateur
  • Messages: 22737
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #13 le: 28 février 2013 à 08:48 »
Quand c'est international les scientifiques communiquent en anglais... :spamafote:

Mais c'est clair que pour le grand public c'est pas bon...
Parce que c'était lui, parce que c'était moi.

JeromeC

  • Modérateur
  • Messages: 22737
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #14 le: 25 mars 2013 à 23:01 »
Des newnews du showbizz, un peu brut de fonderie, en attendant une intervention plus directe de Mme Laure :

- bientôt une synthèse des entretiens réalisés
- 2 jours de HackDays à Genève en avril, 22-23 (j'ai pas trouvé de lien)
- un TedEvent au CERN (à voir si mon lien est le bon)
- les développeurs se mettent au travail sur deux des quatre pilotes du projet (l'un des autres projets ne fera pas l'objet de dev)
- elle est en train de regarder de près EpiCollect, visiblement le parfait couteau suisse du cyber citoyen (meuh non y'a pas de de jeu de mot) pour collecter des données de toutes sortes sur un mobile
« Modifié: 26 mars 2013 à 11:53 par JeromeC »
Parce que c'était lui, parce que c'était moi.

LK

  • Messages: 21
  • P'tit Nouveau
  • *
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #15 le: 05 avril 2013 à 09:39 »
Bonjour à tous,

Des nouvelles fraîches du projet, donc !

Voilà la synthèse de mon travail d'entretiens avec des volontaires de la communauté jusqu'à présent.

Merci à tous les volontaires qui ont participé ! Et pour les autres, ne vous inquiétez pas, on risque de faire appel de nouveau à vous très bientôt !

Salve !
LK


Introduction

Le travail réalisé est une étude exploratoire de l'apprentissage et de la créativité dans les projets de "Volunteer Computing" (calcul partagé) de "Citizen Science" (science participative ou citoyenne) de la plate-forme BOINC. Ce travail a été mené dans le cadre du projet de recherche européen Citizen CyberLab : http://citizencyberlab.eu/. L'analyse s'est faite au sein d'une communauté spécifique, l'Alliance Francophone (AF).

Nous avons conduit des entretiens exploratoires avec des participants volontaires de cette communauté, et suivi pendant trois mois les échanges sur le forum.

Synthèse

Les points clefs de l'analyse sont les suivants :

1) Les principales motivations des participants sont l'intérêt pour la science (et le désir d'aider les scientifiques en contribuant activement à la recherche), et l'intérêt pour l'informatique. On retrouve la passion pour la science, ou pour une thématique spécifique, dans tous les projets de science citoyenne, en revanche la passion pour l'informatique est plus spécifique à BOINC.

2) Les apprentissages portent essentiellement sur des aspects informatiques, linguistiques, scientifiques et sociaux.

3) Les aspects sociaux sont essentiels pour assurer l'implication de long terme des participants dans BOINC. La compétition mais aussi l'entraide au sein de la communauté en sont les principaux moteurs.

4) Les processus qui permettent l'apprentissage sont avant tout les interactions entre participants, soit sur le forum, soit sous forme d'échanges interpersonnels suite à des contacts initiés sur le forum, avec des membres qui deviennent des amis.

5) La créativité se manifeste par le développement de projet BOINC, sites de statistiques, tutoriels techniques, compétitions, présentations grand public de BOINC, création de badge, et bien sûr dans l'animation de la communauté.

6) En terme de design pour les projets futurs, nous retenons de cette analyse deux dimensions essentielles : les aspects communautaires, qui jouent un rôle fondamental dans l'apprentissage et l'implication des participants (notamment à travers les échanges sur le forum), et le besoin de "feedback" exprimé par les participants (feedback sur ma contribution, feedback des scientifiques sur leur avancement et leurs découvertes...).

7) Enfin, cette analyse bat en brèche une idée populaire : puisque BOINC tourne tout seul, les volontaires qui font du calcul partagé apprendraient moins que ceux qui font du "Volunteer Thinking". Or, il apparaît que c'est le contraire: comme les volontaires sont passionnés par BOINC ils y passent du temps (plusieurs heures par semaine) alors que l'ordinateur travaille tout seul. Ils ont donc le temps de penser, d'expérimenter, et d'apprendre !

Conclusion

En conclusion, cette analyse exploratoire du fonctionnement de la communauté BOINC/AF met en évidence des points très stimulants pour notre réflexion future :

1) La construction d'une communauté et l'apprentissage résultent des limites mêmes des projets BOINC : leur difficulté technique, notamment à l'installation, fait que les débuts ne sont pas triviaux, et requièrent l'aide de bénévoles bienveillants et plus compétents techniquement. Le fait que tout soit en anglais génère des apprentissages incidents linguistiques.

2) L'AF comme communauté peut offrir une Zone Potentielle de Développement (au sens de Vygotski) à certains de ses membres, selon leur implication dans BOINC et les contacts qu'ils développent à travers le forum.

3) Contrairement à l'idée reçue selon laquelle les projets de calcul partagé tournent tout seul, donc les participants n'apprennent rien, il apparaît que vu que ces projets les passionnent, et qu'ils passent beaucoup de temps dessus, alors même que l'ordinateur travaille tout seul, les participants ont du temps pour réfléchir, temps qu'ils emploient à de nombreuses activités, susceptibles de générer des apprentissages.

JeromeC

  • Modérateur
  • Messages: 22737
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #16 le: 05 avril 2013 à 20:31 »
:oki:  :kookoo:
Parce que c'était lui, parce que c'était moi.

Pascal94

  • Messages: 6589
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #17 le: 06 avril 2013 à 11:11 »
tout pareil, c'était pas facile à résumer en quelques lignes, mais de mon avis tout y est  :oki:

bravo et merci Laure  :jap:

[AF>Libristes>Jip] Elgrande71

  • Gentil admin
  • Messages: 4749
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #18 le: 06 avril 2013 à 15:39 »
Merci à Laure et à tout ceux qui ont répondu à ces questions.  :jap:
Cela permet de mieux comprendre ce qui fait avancer notre communauté.
Debian - Distribution GNU/Linux de référence
Parabola GNU/Linux - Distribution GNU/Linux Libre
Solus

Jabber elgrande71@jit.si

LK

  • Messages: 21
  • P'tit Nouveau
  • *
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #19 le: 15 avril 2013 à 09:32 »
Bonjour à tous !

Merci pour vos commentaires. Je voulais juste dire que l'étude sur Boinc allait continuer, de deux façons différentes :
- comme vous l'avez vu, avec un entretien avec David Anderson, merci pour vos questions, bien reçues, je vous donnerai des nouvelles !
- avec une étude comparative avec une autre communité Boinc, devinez laquelle ? Roulement de tambours : TEAM CHINA, la communauté EQUN, basée en Chine, 35000 membres, je suis très fière de ça, étudier le calcul partagé sur la base de l'Alliance Francophone et de la communauté chinoise, c'est la classe, non ?
A bientôt donc pour plus de nouvelles,
LK

Antares

  • Intel Pentium G3420 à 3.2 go + Nvidia GeForce GTS450 Win 10 Pro 64bits
  • Méchant modo
  • Messages: 6054
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • ******
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #20 le: 16 avril 2013 à 06:54 »
Je ne m'attendais pas à ce qui est ressorti de cette étude? C'est formidable de voir ce qu'implique une participation à BOINC, sans qu'on s'en aperçoive.

Bref, super...

Au fait j'ai skype maintenant... Et période de championnat, suis pas trop dispo jusqu'en juin.
Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle réalisera que l'argent ne se mange pas.

Sitting Bull


LK

  • Messages: 21
  • P'tit Nouveau
  • *
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #21 le: 16 avril 2013 à 08:09 »
Genève, le 15 avril 2013

Et voilà les réponses très attendues de M. Anderson !

Je viens de discuter avec David Anderson, qui a répondu avec énormément de gentillesse et de profondeur à nos questions (je n'en ai posé que 5 sur 6 toutefois car David a pris le temps de développer ses réponses). Ci-dessous, un compte rendu de ses réponses, traduites en français par votre humble servante. Merci, toutefois, de ne pas citer ses réponses à l'extérieur de l'AF, car elles sont traduites approximativement et assez intimes ! Personnellement, j'ai pris beaucoup de plaisir à cet entretien, car David est un homme précis et très honnête. On voit bien dans ses réponses ressortir la philosophie open... Et s'esquisser des pistes intéressantes pour l'avenir, y compris qui mobilisent potentiellement l'AF et d'autres communautés de volontaires ! Je n'en dis pas plus, bonne lecture !


1. Etes-vous personnellement satisfait de l'engouement qu'il y a autour de cette plate-forme et pensez-vous que la communauté des utilisateurs de la plateforme sera un jour à la source de la découverte d'une chose grandiose à la mesure de la théorie de la relativité ?

Je suis très heureux de la façon dont les volontaires se sont appropriés la plate-forme, de leur implication et de tout ce qu'ils ont développé. Des volontaires sont très actifs dans de nombreux domaines : ils sont impliqués dans le développement du logiciel, dans le testing de son déploiement sur différents types d'ordinateurs (Le problème de Boinc, c'est qu'il doit marcher quasiment sur tous les ordinateurs du monde, quels qu'ils soient, or nous ne sommes ici que 3 avec nos 3 portables et sans les volontaires qui testent les versions partout dans le monde, ça ne pourrait pas marcher !). Ils s'occupent aussi de traduire Boinc dans quasiment toutes les langues, et d'accompagner ceux qui débutent... Cette implication des volontaires est remarquable !
En revanche, je suis déçu par l'adoption de Boinc dans la communauté scientifique. Après dix ans, il y a quelques dizaines de projets Boinc, je rêvais qu'il y en ait des centaines, des milliers ! La communauté que nous n'avons pas complètement réussie à activer, c'est la communauté scientifique. Il y a beaucoup de raisons à ça, mais aucune n'est de la faute des volontaires, c'est de la faute du système... Alors, je ne suis pas satisfait de l'état de Boinc pour le moment, on travaille à changer tout ça mais ça prend du temps.
   
3. Vous (boinc / Berkeley) vous positionnez uniquement comme un intermédiaire technique et ne paraissez pas souhaiter intervenir sur les aspects déontologiques / éthiques des projets qui utilisent votre plateforme, vous (semblez) vous reposer sur la communauté pour le traitement de ces aspects : est-ce par manque de moyen (humains) ? manque d'intérêt / conviction ?

Cette décision était intentionnelle. Dès le début, je voulais éviter de me positionner en juge des projets, je ne voulais pas avoir à décider si tel ou tel projet fait de la bonne science, si tel projet fait de la meilleure science que tel autre, s'il mérite d'exister ou pas... C'était très important pour moi. Ce que je voulais, c'était permettre à toutes ces choses d'exister. Je voulais que les volontaires eux-mêmes puissent choisir, qu'ils puissent décider par eux-mêmes quels projets sont les plus importants pour eux, quels projets méritent une allocation de ressources. J'espérais que les volontaires finiraient par apprendre plein de choses sur plein de domaines scientifiques en se renseignant par eux-mêmes. Bien sûr, on voit que tout le monde ne s'intéresse pas à la science. Ce n'est pas vraiment une surprise... Par exemple, les projets qui rapportent le plus de crédits sont les projets GPU. Mais la plupart des projets vraiment scientifiques ne sont pas ces projets mathématiques GPU. Si on regarde la liste des 10 premiers projets Boinc, on trouve beaucoup de projets mathématiques de type GPU, ça veut dire que les volontaires les choisissent pour les crédits plus que pour la science. Mais mon boulot, ce n'est pas de décider pour eux, c'est de fournir la technologie qui permet à tous ces projets d'exister. J'ai évité délibérément d'être en position de juger les projets.
   
4. Certains projets le font très bien, mais beaucoup de projets informent très peu les volontaires au sujet de l'avancement de leurs travaux : il existe un code de bonne conduite qui concerne les bénévoles qui s'inscrivent à boinc, pourquoi ne pas faire de même avec les projets eux même ?
 
 Il n'y a aucun moyen de demander ça, dans la mesure où Boinc est un logiciel open-source. Si on changeait la licence pour exiger la signature d'un code de conduite, ce ne serait plus vraiment "open". D'ailleurs ce serait très difficile de se figurer ce qu'il devrait y aller dans un tel code ! Je ne pense pas personnellement qu'il faille imposer aux projets de communiquer avec les volontaires. En revanche, j'espère que les projets qui font du bon travail, ceux qui communiquent bien avec les volontaires, auront plus de volontaires prêts à travailler pour eux ! Mais il n'y a aucun moyen de contrôler ça. Ce que je contrôle en revanche, c'est si je mets un projet sur la liste  sur le site Boinc ou pas. Pour décider ça, j'ai un seul critère : est-ce que le projet fait vraiment ce qu'il prétend faire ? Je regarde, et j'échange avec ses responsables, et j'essaye de me faire mon idée sur le fait qu'ils disent la vérité ou pas. Mais s'ils sont de bonne foi, je mets le projet sur la liste. Ce n'est pas à moi de décider ce qui a de la valeur ou pas.

5. Pourquoi ne pas créer un Boinc User Group où seraient représentés des admins de projet, des universités qui sponsorisent des projets, mais aussi des représentants de grandes équipes ?
(silence et réflexion)
C'est une bonne idée... On pourrait créer un groupe qui rassemble les gens de Boinc (c'est-à-dire moi surtout !), les responsables scientifiques des projets et des représentants des grandes communautés de volontaires... Un moyen de faire ça serait de faire évoluer notre conférence Boinc annuelle... C'est traditionnellement quelque chose de très technique. On pourrait la faire évoluer en invitant plus de volontaires des communautés... Un bon moyen de progresser, c'est toujours de se rencontrer la première fois en face à face, après, les échanges par mailing lists sont plus faciles. Je vais y penser. Pourrais-tu me mettre en contact avec quelqu'un de l'Alliance Francophone qui pourrait faire le lien ?

(Note du traducteur : et voilà ! Encore une bonne idée de l'AF qui fera peut-être son chemin ! Pour information, la prochaine conférence Boinc - en fait, c'est plutôt un "workshop"- aura lieu en septembre 2013, quelque part en Europe, ville à préciser. Vous avez vu la question... Il faudra lui apporter une réponse... Choisir peut-être, si la chose vous intéresse, quelqu'un qui parle bien anglais, soit prêt à se déplacer à la prochaine conférence Boinc et serve de point de contact...)

6. Pourquoi existe-t-il si peu de projets francophones sur la plateforme Boinc? A cause de la barrière de la langue? Que nous conseillerait-il pour améliorer cette situation?

Je ne connais pas plus que vous la réponse à cette question ! J'aimerais bien qu'il y ait plus de projets Boinc dans toutes les langues. Il y a de nombreux projets Boinc européens qui sont quand même en anglais. Par exemple, Einstein@home est un projet allemand, mais tout est en anglais. Les scientifiques ont l'habitude de travailler en anglais.
Mais peut-être que les communautés peuvent aider justement sur ce point : en France, il y a beaucoup d'universités avec des chercheurs en informatique. En localisant des chercheurs, et en les éduquant sur le calcul partagé, on peut peut-être générer de nouveaux projets en français...

-FIN-
« Modifié: 20 avril 2013 à 09:04 par LOCTET SetiOne »

[AF>Libristes>Jip] Elgrande71

  • Gentil admin
  • Messages: 4749
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #22 le: 16 avril 2013 à 09:54 »
Merci Laure pour cette interview.  :jap:
Debian - Distribution GNU/Linux de référence
Parabola GNU/Linux - Distribution GNU/Linux Libre
Solus

Jabber elgrande71@jit.si

modesti

  • CàA
  • Messages: 15712
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • Brocantes en Bourbonnais
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #23 le: 16 avril 2013 à 10:00 »
Merci ! :jap:

Viendez chez nous, cause qu'on est les meilleur(e)s :D


In memoriam Jip

Infomat

  • Modérateur
  • Messages: 5319
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • Site de Claude
Re : Citizen cyberlab
« Réponse #24 le: 16 avril 2013 à 15:15 »
Merci LK  :jap: en retard...


[6c/ 12t] Intel i7-980X @3.7  2xNVidia GTX 760  AMD 6970    Windows 7 Pro x64 ou Windows 10 Pro x64 ou Linux 
ELAF= Electrons Libres de l'AF http://forum.electronslibres.boinc-af.org/