Auteur Sujet: Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)  (Lu 171431 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11475
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Article lu dans la tribune Genève(Suisse) du 5 décembre 2008 (non-publié sur le web :fou: )
LA MASSE NOIRE DE L'UNIVERS AURAIT EMIS DES MURMURES

Cosmologie
    Quatre expériences ont détecté des éléments troublants au-dessus de nos têtes, qui mettent en ébullition la communauté des physiciens. écrit par Anne-Muriel Brouet, journaliste

    Elle possède ce don d'invisibilité qui la rend attirante et insupportable. Indécelable, elle n'émet ni lumière ni chaleur. On ne sait presque rien d'elle si ce n'est qu'elle doit exister car elle exerce
une influence gravitationnelle sur les étoiles et les galaxies. La matière noire, ou matière sombre, qui compterait pour un quart de l'énergie de l'Univers, est une des plus profondes énigmes pour les terriens que nous sommes. Or, ces dernières semaines, quatre expériences, non dédiées à sa traque, ont per4u des murmures surprenants. Ils pourraient provenir de cette masse invisible. La communauté des physiciens est en ébulliton.
   
    "Ce sont plusieurs indices qui vont dans le même sens et qui sont difficiles à expliquer", précise Ruth Durrer, professeur en physique théorique à l'UNIGE( université de Genève).
Le dernier a été publié fin novembre dans la revue Nature. Une équipe d'astrophysiciens rapporte qu'un détecteur de rayons cosmiques de la NASA à bord d'un ballon situé au-dessus du pôle Sud a enregistré un excès d'électrons à haute énergie et de leur opposé d'antimatière, des positrons.
    "Les positrons sont très rares et très difficiles à voir car ils se font rapidement annihiler par des électrons, précise la physicienne genevoise. Or on suppose que l'annihilation de la matière noire doit produire des positrons"(voir texte de fin en bleu).
    Un des auteurs, John Wefel de l'Université de Louisiane, compare cet excès de particules au fait de rouler tranquillement sur une autoroute et de voir soudain débouler des Lamborghini.
"On ne s'attend pas à croiser autant de voitures de course. Comme nous ne nous attendions pas à voir autant d'électrons à haute énergie au milieu des rayons cosmiques". Au total, les chercheurs en ont repéré 70 en cinq semaines. Des cacahuètes? Combien de Lamborghini avez-vous vu en un mois? ( note: J'habite près d'un concessionnaire, alors j'en vois une douzaine par jour! [:cocoricooo:2] )
    La piste est séduisante. Et surtout beaucoup plus excitante que de relier ces observations à une étoile à l'agonie par exemple ou à un champ magnétique résultant de l'explosion d'une supernova. Ce qui n'est pas exlu.
   
    Puis, il y a les indices de Pamela. Ce satellite, construit par des Européens, est le plus cher jamais réalisé pour étudier les rayons cosmiques et l'antimatière. Lui aussi aurait enregistré un excès de positrons à haute énergie qui, selon les scientifiques de l'expérience,"pourrait constituer la première preuve directe de l'annihilation de particules de matière noire".

    Il y a autre chose. Le satellite de la NASA WMAP, qui étudie les rayonnements micro-ondes, a constaté un certain brouillard qui pourrait provenir de particules chargées voltigeant dans le champ magnétique de la Voie lactée.

    Enfin, il y a Integral, le satellite de l'Agence spatiale européenne, qui observe les rayons gamma au centre cette fois de notre galaxie. A nouveau, les données reçues au centre de collecte, situé dans les bois de Versoix (commune genevoise), trahissent un excès de positrons, mais cette fois à des énergies bien inférieures que celles détectées par Pamela.
    La matière sombre occupe les physiciens depuis les années 30, lorsque le Suisse Fritz Zwicky est le premier à suggérer l'existence d'une masse invisible entre les galaxies. Ce n'est que dans les années 70 que l'idée est prise au sérieux, notamment grâce aux travaux de l'Américaine Vera Rubin. "Les progrès technologiques de cette dernière décennie ont permis de faire les observations actuelles, souligne Ruth Durrer. Il s'agit maintenant de réfléchir à mettre au point une expérience qui va tester ces hypothèses." Car aussi excitantes que soient ces indices, ils ne prouvent enore rien. Quant aux 75% d'énergie sombre restants, le mystère est encore plus épais??

    La matière dans l'Univers: 4% Atomes, 21% Matière noire, 75% Energie sombre.

    De la théorie à l'observation

    L'hypothèse: la dynamique de rotation des galaxies et de leurs amas ainsi que la formation des structures les plus immenses semblent nécessiter l'existence de matière massive non standard ne trahissant pas sa présence par un rayonnement lumineux. C'est ce que l'on appelle la matière noire de l'Univers. Elle doit peser environ 8 fois plus que la matière ordinaire. Un des candidats les mieux définis et les plus naturels pour remplir ce rôle crucial est la particule supersymétrique la plus légère, le neutralino.
    La validation: pour valider cette hypothèse d'existence de matière noire- observée seulement par ses effets gravitationnelles-, il nous faudrait détecter directement des collisions de particules de matière noire sur de la matière ordinaire. Indirectement, on cherche à détecter les produits de l'annihilation de matière noire dans des régions où elle est suffisamment concentrée( comme le centre du Soleil ou le centre galactique).
    Lors de l'annihilation d'un neutralino et de son antiparticule, une paire d'électron-positron peut être produite. Et observée...
AMB


 [:ousermaatre:3] Ouser

modesti

  • CàA
  • Messages: 15744
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • Brocantes en Bourbonnais
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #1 le: 16 décembre 2008 à 09:26 »
Wow ! :jap: ousermaatre

Viendez chez nous, cause qu'on est les meilleur(e)s :D


In memoriam Jip

pas93

  • Messages: 8816
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #2 le: 16 décembre 2008 à 15:49 »
Merci de l'article  :jap:

Fort intéressant tout ça  :hello:

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11475
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #3 le: 17 décembre 2008 à 16:51 »
 :jap:  :jap: a votre service!

fr@ntz

  • Messages: 4677
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • pour cruncher avec 100% d'électricité d'origine garantie renouvelable
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #4 le: 05 octobre 2008 à 20:49 »
Par Paola MESSANA AFP - Vendredi 3 octobre 2008


NEW YORK (AFP) - Une étude française sur les "sauts comparés des puces de chat et des puces de chien" a remporté jeudi l'anti-Nobel de biologie, tandis que la Suisse était récompensée pour une loi sur la "dignité des plantes", lors de la distribution de ces prix insolites à l'Université Harvard

Comme les dix-sept éditions précédentes, la remise jeudi soir des prix "Ig Nobel" --Ignobles Nobel, leur appellation officielle-- était destinée à faire "d'abord rire, puis réfléchir", selon l'organisateur Marc Abrahams, éditeur de la revue scientifique humoristique "Annales de la recherche improbable".

Récompensant des recherches sur "la capacité d'une amibe à sortir d'un labyrinthe" ou sur "les ravages causés par les tatous sur les sites archéologiques sud-américains", une dizaine de prix ont été remis au cours de la soirée délirante qui se tenait au théâtre Sanders de l'Université devant 1.200 spectateurs, en présence de véritables prix Nobel comme William Lipscomb (Chimie 1976), et d'anciens lauréats des anti-Nobel.

Un des vainqueurs de l'an dernier, Dan Meyer, co-auteur d'un rapport médical sur "les effets collatéraux de l'ingestion de sabre", a ouvert la soirée en avalant une épée, prestement retirée de son gosier par un médecin, le docteur Thomas Michel, doyen de l'Ecole de médecine de Harvard.

La cérémonie retransmise en direct sur l'internet comprenait notamment la première d'un mini-opéra intitulé "Redondance, encore", accompagné par un choeur de lauréats tandis que des cocottes en papier volaient au dessus de la salle. Chaque lauréat a eu un temps de parole de 60 secondes, et était implacablement interrompu à la 61ème par une fillette de 8 ans.

Un concours permettait de gagner un rendez-vous galant avec un vrai Prix Nobel, en l'occurence M. Lipscomb, âgé de 89 ans.

Le prix de chimie a été décerné ex-aequo à deux groupes de chercheurs: Sharee Umpierre de l'Université de Porto Rico et Joseph Hill de Harvard pour avoir découvert que le Coca-Cola était un "spermicide efficace", et Chuang-Ye Hong de la Faculté de médecine de Taipei et d'autres chercheurs de Taïwan pour avoir démontré exactement le contraire.

L'anti-Nobel de la paix a été décerné au "Comité suisse d'éthique en biotechnologie non-humaine", pour avoir adopté le "principe légal de la dignité des plantes".

Certains prix pourraient servir à l'industrie alimentaire, comme celui de la Nutrition remporté par un duo anglo-italien pour une recherche sur "la modification électronique du bruit de la pomme de terre +chip+ de façon à faire croire qu'elle est plus croustillante et fraîche que ce qu'elle est en réalité".

"Je ne souhaitais pas à l'époque produire une étude drôle", a expliqué à l'AFP une lauréate française, Marie-Christine Cadiergues, chercheuse et clinicienne de l'Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, jointe au téléphone.

"Cet article fait partie d'une recherche plus ample sur les puces, réalisée en 2000 dans le cadre de ma thèse d'Université", a-t-elle expliqué. "Il s'agissait de comparer deux espèces de puces, la Ctenocephalides canis et la Ctenocephalides felis felis, pour comprendre pourquoi la première était en voie de disparition et pas la seconde", a-t-elle précisé.

La différence entre la première, capable de bondir jusqu'à 25 centimètres, et la seconde, n'atteignant que 17 centimètres de hauteur, était en fait un élément de biologie destiné "à mieux les contrôler, et donc les éliminer", a indiqué la chercheuse, qui ne connaissait pas les travaux des autres lauréats mais s'est dite satisfaite du prix.

"La recherche n'est pas forcément toujours de la +grande recherche+", a conclu Mme Cadiergues, qui s'est depuis spécialisée en dermatologie.

gulu

  • Messages: 1338
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #5 le: 06 octobre 2008 à 01:53 »
j'adore !    :jap:


rajout : c'est là que j'apprécie vraiment la science
rien de grand ne se fait sans beauté
rien de beau ne se fait sans humour     - japon

pas93

  • Messages: 8816
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #6 le: 06 octobre 2008 à 07:29 »
 :lol:  :hello:

supersnoopy

  • Messages: 1610
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #7 le: 06 octobre 2008 à 11:50 »

thumbs up !
De leurs épées ils forgeront des socs

rom_185

  • Messages: 5215
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #8 le: 12 octobre 2008 à 19:57 »
 :lol:
BOINC, les grandes énigmes de la science résolues en 2 temps 3 calculs
I reject your reality and substitue my own

fr@ntz

  • Messages: 4677
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • pour cruncher avec 100% d'électricité d'origine garantie renouvelable
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #9 le: 14 octobre 2008 à 11:36 »
La lettre de Sciences citoyennes :

1) 4e édition de notre festival "Sciences en Bobines", 18 au 21
novembre 2008
2) Colloque international d'agroécologie
3) IFOAM publie sa vision pour la recherche en agriculture biologique
4) Nanomatériaux : quelle protection des travailleurs à la lumière des
dernières publications scientifiques
5) SLR lance l'appel "Nous refusons d'être les complices actifs d'une
politique scientifique désastreuse. Moratoire sur les expertises pour
l'ANR ou l'AERES"
6) Une étude fondamentale annonce les échecs du système de brevets
biotechnologiques
7) Eugène HUZAR, La fin du monde par la science


1) A noter dans vos agendas !! A diffuser dans vos réseaux !!

La 4e édition de notre festival "Sciences en Bobines" aura lieu du
mardi 18 au vendredi 21 novembre 2008
Cinéma La Clef, rue de la Clef à Paris, dans le 5e (M° Censier-Daubenton).

Résumé du programme :

Mardi 18 novembre : "Mon assiette est malade"
**********************
18h00 - Notre Pain Quotidien de Nikolaus Geyrhalter
20h00 - homo toxicus de Carole Poliquin
21h30 - Débat avec Carole Poliquin, François Veillerette (MDRGF),
François Warlop (GRAB) autour des questions de santé et alimentation.

Mercredi 19 novembre : "Les sciences sociales et la politique de «
l'autre » de l'époque coloniale à nos jours"
**********************
18h00 - Chronique d'un été, de Jean Rouch
20h30 - Zoos Humains de Pascal Blanchard et Eric Deroo
21h30 - Débat en cours d'élaboration

Jeudi 20 novembre : "Les lanceurs d'alerte"
**********************
18h00 - Dossier Cassandre : les lanceurs d'alerte de Nicolas Desprost
20h00 - Le monde selon Monsanto de Marie-Monique Robin
21h50 - débat avec Francis Chateauraynaud (EHESS), Christian Vélot
(FSC), André Cicolella (FSC) autour de l'actualité (loi Grenelle) de
la protection des lanceurs d'alerte

Vendredi 21 novembre : "Du leurre des "débats publics" à la démocratie
participative
**********************
18h00 - Les nanos et nous de David Hover
20h00 - Le génie helvétique de Jean-Stéphane Bron
21h30 - débat avec Jacques Testart (FSC), Jean-Michel Fourniau, et
d'autres intervenants non confirmés, sur les conférences de citoyens
dont le modèle a servi à Sciences Citoyennes pour élaborer un projet
de loi permettant de faire entrer ces procédures dans l'ordre
juridique et politique.

Nous vous enverrons bientôt plus d'informations sur les soirées
(descriptions des films et des débats). Il y aura aussi un buffet bio.


2) Colloque international d'agroécologie, nourriture, autonomie,
paysannerie
Le colloque se tiendra à Albi, France (Centre universitaire JF
Champollion) du 27 au 30 novembre 2008.

L'agroécologie naît à la fin des années 70, en réponse à la crise
écologique apparue dans les campagnes. Il faudrait peut-être parler
plutôt de « redécouverte » ou de reformulation en termes scientifiques
de connaissances mises en oeuvre par les cultures paysannes un peu
partout dans le monde. Très souvent ces savoirs et ces pratiques, dont
la transmission est principalement orale, ont été marginalisés au
profit de l'agriculture industrielle. Le terme « agroécologie »
renvoie à des pratiques et à des débats interpellant divers champs de
connaissances : agronomie, écologie, géographie, anthropologie,
sociologie, économie.
pour trouver toutes les informations sur le colloque :
http://www.colloque-agroecologie-albi2008.org


3) IFOAM publie sa "vision" pour la recherche en agriculture biologique.
« Vision for an organic food and farming research agenda to 2025 -
Organic knowledge for the future» (seulement en anglais)
http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1727
A diffuser dans vos réseaux.


4) Le Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam), en
partenariat avec la direction générale de la santé (DGS) ,
l'Association Vivagora et le Journal de l'Environnement, invite à
participer à son sixième débat thématique du Nanoforum.  
Nanomatériaux : quelle protection des travailleurs à la lumière des
dernières publications scientifiques
Le forum se tiendra le jeudi 23 octobre 2008 de 18h à 20h, salle du
Musée du Cnam,  292 Rue Saint-Martin 75003 Paris (métro Arts et
Métiers ou Réaumur Sébastopol).

Participation gratuite - Inscription obligatoire par simple retour
d'email: cnam-ihie.nanoforum@journaldelenvironnement.net avant le 21
octobre 2008.


5) SLR lance l'appel "Nous refusons d'être les complices actifs d'une
politique scientifique désastreuse. Moratoire sur les expertises pour
l'ANR ou l'AERES"
(http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article2147). Il peut être
signé par tous ceux dont les fonctions peuvent les conduire à être
sollicités pour réaliser des expertises dans le cadre de l'ANR ou de
l'AERES .


6) Une étude fondamentale annonce les échecs du système de brevets
biotechnologiques
http://www.theinnovationpartnership.org/fr/archives/news/25/

Les auteurs de cette étude, parue le 9 septembre à Ottawa,
recommandent un changement des lois de propriété intellectuelle dans
le monde. Le système mondial de propriété intellectuelle empêche
certaines technologies vitales d'atteindre les populations qui en ont
besoin dans les pays développés et en développement. Le rapport
conclut que la concentration sur les brevets et sur la recherche
contrôlée par le privé a souvent donné lieu à des controverses et à
des blocages dans l'innovation.
NOTE – Le rapport « Vers une nouvelle ère de la propriété
intellectuelle, de la confrontation à la négociation, rapport du
Groupe international d'experts en biotechnologie, innovation et
propriété intellectuelle », produit par The Innovation Partnership
(TIP), est disponible en ligne.
http://www.theinnovationpartnership.org/ieg/documents/report/TIP_Rapport_F.pdf



7) Eugène HUZAR, /La fin du monde par la science/, Alfortville, Editions
Ere, 2008, [Introduction J.-B. Fressoz, Postface B. Latour], 160
pages. ISBN: 978-2-915453-46-1

_Présentation de l'éditeur:_
Publié en 1855, alors que s'ouvre à Paris l'exposition universelle,
/La fin du monde/ par la science présente l'une des premières
philosophies catastrophistes du progrès technologique et industriel.
Eugène Huzar dénonce les risques globaux produits par la technoscience
de son temps.
L'oubli dans lequel est tombé cet ouvrage extraordinaire est d'autant
plus surprenant qu'il connut à son époque un grand succès : Dickens,
Flaubert ou Jules Verne l?ont lu et s?en sont inspirés. Découvrir
l'oeuvre de Huzar aujourd'hui nous force à penser dans la longue durée
la genèse de la crise environnementale contemporaine.


et : Le numéro d'octobre de Ca m'intéresse propose un dossier sur les
lanceurs d'alerte. Vous y retrouverez Véronique Lapides, André
Cicolella, Christian Vélot, Pierre Meneton...


pas93

  • Messages: 8816
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****

al@ON

  • Messages: 11703
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • MySpace al@ON
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #11 le: 17 octobre 2008 à 19:45 »
Citation de: gulu
j'adore !    :jap:
[:al@on:5]... chat dort aussi!!! :p

fr@ntz

  • Messages: 4677
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
    • pour cruncher avec 100% d'électricité d'origine garantie renouvelable
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #12 le: 12 décembre 2008 à 14:59 »
Telethon :

http://juralibertaire.over-blog.com/article-25514419.html

Samedi 6 décembre 2008
La grande escroquerie du Téléthon

    Le professeur Testart dénonce une «mystification»


«C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace. Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis. Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant. Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme» : Jacques Testart, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la reproduction, «père scientifique» du premier bébé éprouvette français, et auteur de plusieurs essais témoignant de son engagement pour «une science contenue dans les limites de la dignité humaine», dans une interview accordée à Médecines-Douces.com.


Testart écrit aussi sur son blog : «Les OGM sont disséminés sans nécessité puisqu’ils n’ont pas démontré leur potentiel et présentent des risques réels pour l’environnement, la santé et l’économie. Ils ne sont donc que des avatars de l’agriculture intensive qui permettent aux industriels de faire fructifier les brevets sur le vivant. Au contraire, les essais thérapeutiques sur les humains sont justifiés quand ils sont la seule chance, même minime, de sauver une vie. Mais il est contraire à l’éthique scientifique (et médicale) de faire miroiter des succès imminents des uns ou des autres. Malgré la persistance des échecs, les tenants de la thérapie génique (qui sont souvent les mêmes que ceux des OGM) affirment que “ça va finir par marcher”, et ont su créer une telle attente sociale que la “mystique du gène” s’impose partout, jusque dans l’imaginaire de chacun. Le succès constant du Téléthon démontre cet effet puisqu’à coups de promesses toujours réitérées, et grâce à la complicité de personnalités médiatiques et scientifiques, cette opération recueille des dons dont le montant avoisine celui du budget de fonctionnement de toute la recherche médicale en France. Cette manne affecte dramatiquement la recherche en biologie puisque le lobby de l’ADN dispose alors du quasi monopole des moyens financiers (crédits publics, industriels, et caritatifs) et intellectuels (focalisation des revues, congrès, contrats, accaparement des étudiants…). Alors, la plupart des autres recherches se retrouvent gravement paupérisées — une conséquence qui paraît échapper aux généreux donateurs de cette énorme opération caritative…»

Dernière citation pour la route, extraite de l’ouvrage de Testart, Le vélo, le mur et le citoyen : «Technoscience et mystification : le Téléthon. Depuis bientôt deux décennies, deux jours de programme d’une télévision publique sont exclusivement réservés chaque année à une opération remarquablement orchestrée, à laquelle contribuent tous les autres médias : le Téléthon. Ainsi, des pathologies, certes dramatiques mais qui concernent fort heureusement assez peu de personnes (deux ou trois fois moins que la seule trisomie 21 par exemple), mobilisent davantage la population et recueillent infiniment plus d’argent que des maladies tout aussi terribles et cent ou mille fois plus fréquentes. On pourrait ne voir là que le succès mérité d’un lobbying efficace, et conseiller à toutes les victimes de toutes les maladies de s’organiser pour faire aussi bien. Ce serait omettre, par exemple, que :

    — Le potentiel caritatif n’est pas illimité. Ce que l’on donne aujourd’hui contre les myopathies, on ne le donnera pas demain contre le paludisme (2 millions de morts chaque année, presque tous en Afrique) ;

    — Presque la moitié des sommes recueillies (qui sont équivalentes au budget de fonctionnement annuel de toute la recherche médicale française) alimentent d’innombrables laboratoires dont elles influencent fortement les orientations. Ainsi, contribuer à la suprématie financière de l’Association française contre les myopathies (l’AFM, qui recueille et redistribue à sa guise les fonds collectés), c’est aussi et surtout empêcher les chercheurs (statutaires pour la plupart, et donc payés par l’État, mais aussi thésards et, surtout, post-doctorants vivant sur des financements de l’AFM, forcément fléchés) de contribuer à lutter contre d’autres pathologies, ou d’ouvrir de nouvelles pistes ;

    — Il ne suffit pas de disposer des moyens financiers pour guérir toutes les pathologies. Laisser croire à cette toute puissance de la médecine, comme le fait le Téléthon, c’est tromper les malades et leurs familles ;

    — Après vingt ans de promesses, la thérapie génique, ne semble plus être une stratégie compétente pour guérir la plupart des maladies génétiques ;

    — Lorsque des sommes aussi importantes sont recueillies, et induisent de telles conséquences, leur usage mériterait d’être décidé par un conseil scientifique et social qui ne soit pas inféodé à l’organisme qui les collecte.

Mais comment aussi ne pas s’interroger sur le contenu magique d’une opération où des gens, allumés par la foi scientifique, courent jusqu’à l’épuisement ou font nager leur chien dans la piscine municipale… pour “vaincre la myopathie” ? Au bout de la technoscience, pointent les oracles et les sacrifices de temps qu’on croyait révolus…»

En conclusion : Ne donnez pas au Téléthon !

Ryzen

  • Messages: 820
  • Boinc'eur Respectable
  • ****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #13 le: 12 décembre 2008 à 18:53 »
je crois justement que c'est ce pourquoi est fait le téléthon, donner de l'argent à des maladies qui n'en ont pas et qui n'en auront jamais vu qu'il y a très peu de malades.

Il y en a on à l'impression qu'ils sont jaloux... voir une si forte mobilisation pour seulement quelques maladies rares c'est justement montrer qu'on les oublis pas.


bcoz

  • Messages: 83
  • Boinc'eur Junior
  • **
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #14 le: 12 décembre 2008 à 19:46 »
Citation de: frantz
Telethon ...

D’une façon générale je n’apprécie pas du tout Testard, dont je trouve les prises de positions très mal fondées, moralisatrices, intolérantes, …
Mais sur ce coup là il n’a pas tout a fait tord. Pas sur sa critique de la thérapie génique, où là encore il montre son incapacité à admettre que quoi que ce soit de bon peut arriver de la nouveauté, et que seules les connaissances « anciennes » (les siennes ?) ont de la valeur,  mais sur son argument concernant les aspects marketing du Téléthon.

Il est quand même choquant que la générosité du public soit canalisée avec autant d’efficacité vers une cause certes très respectable, mais ne concernant qu’un tout petit nombre de personnes, alors que les mêmes efforts de communication pourraient tout aussi bien être dirigés vers des collectifs d’associations, ou répartis vers différentes causes en fonction d’un choix exprimé par les donateurs eux même.

Les dirigeants de l’AFM en sont conscients et redirigent une partie de leur budget vers des recherches beaucoup plus larges que les seules myopathies, mais cela reste dépendant de leur bon vouloir, et un peu contradictoire avec leur mission propre (les adhérents de l’AFM ont choisis cette assoc, pas la ligue contre le cancer, ou une assoc luttant contre le SIDA, ou le paludisme,…).

Le téléthon est un peu prisonnier de son succès (comment modérer un tel élan de générosité ?) et de la tradition qui s’est instaurée autour de lui.
La seule façon correcte de s'en sortir sera (serait) d'intégrer progressivement d'autres assoc dans le téléthon pour élargir ses objectifs.

Ryzen

  • Messages: 820
  • Boinc'eur Respectable
  • ****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #15 le: 12 décembre 2008 à 20:16 »
mais je pense que si le téléthon avait été pour le sida ou le cancer directement ça aurait marché pareil, peut être même mieux, mais le téléthon à trouver le bon filon si j'ose dire. Je comprends très bien le fait qu'il soit déçu que les français donne autant pour si peu de monde. Mais ça en fait quand même un beau geste, et le critiquer autant je trouve ça un peu éxagéré.

Antares

  • Intel Pentium G3420 à 3.2 go + Nvidia GeForce GTS450 Win 10 Pro 64bits
  • Méchant modo
  • Messages: 6061
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • ******
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #16 le: 12 décembre 2008 à 21:53 »
Faut pas trop jeter la pierre, oui le téléthon est fait pour une minorité de malades, qui sans ça n'auraient aucun espoir de guérison, du seul fait que les recherches ne seront jamais amorties.
Il faut dire aussi que les recherches sur ces maladies ont déjà profiter à des maladies "courantes". Les interactions sembles innombrables. De fait le téléthon profite également (mais indirectement) à d'autres maladies.

Une chose est sure, faire tourner ces machines pour la recherche est encore plus profitable, car on gagne du temps et c'est à mon avis le plus important.
Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle réalisera que l'argent ne se mange pas.

Sitting Bull


ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11475
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #17 le: 13 décembre 2008 à 00:25 »
Citation de: Antares


Une chose est sure, faire tourner ces machines pour la recherche est encore plus profitable, car on gagne du temps et c'est à mon avis le plus important.

 [:al@on:5] antares

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11475
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #18 le: 15 décembre 2008 à 02:12 »
 [:ousermaatre:3]
Frantz ça devrait te plaire! :jap:  :jap:

Article du 12 décembre (TDG, Anne-Marie Brouet)

La route pour Mars passe par 520 jours de "prison"

    En mars 2009, les premières études sur la résistance humaine à l'isolement et au confinement
doivent commencer à Moscou.
 [spoiler]Présenté par Benjamin Castaldinovitch, l'émission s'appelera: "Loft Story on Mars.[/spoiler]

    L'annonce n'était pas très engageante: module métallique à partager avec cinq colocataires, chambre
de 3 mètres carré, nourriture lyophilisée, moyens de commnication réduits, durée du séjour de cinq
cents jours minimum consécutifs, situé dans la banlieue de Moscou.
[spoiler]Loyer: gratuit! Ouf![/spoiler]
    N'empêche, quelque 5600 candidats de toute l'Europe se sont présentés. Quatre ont été sélectionnés,
trois Français et un Allemand. Ils seront les cobayes volontaires de l'Agence spatiale européenne
et de l'Institut russe des problèmes biomédicaux. But de l'opération: Préparer une mission habitée
à destination de Mars.

    C'est que Mars est relativement proche de nous. Tout est relatif: au plus près celà représente 56 millions
de kilomètres-aller simple- soit un minimum de 500 jours de voyage auxquels s'ajoutent 30 jours sur place.
Quand même!

    On ne part donc pas pour un tel voyage sans préparation. l'objectif de Mars500, nom de code
pour les expériences de confinement préparatives, est d'étudier la faisabilité non seulement technique
 mais aussi le maillon faible, c'est-à-dire l'homme. Comment résistera-t-il physiologiquement
et psychologiquement à une telle entreprise?

Pas de femmes :cry:  :cry:

    Sans possibilité de retour anticipé ni de ravitaillement, l'équipage ne pourra compter que sur lui-même.
Il devra être capable de gérer sa vie, ses stocks et de régler tout problème technique ou médical seul.
Une assistance extérieure est possible mais uniquement via une communication avec la Terre qui prendra
jusqu'à 40 minutes. Pas de douches, mais des lingettes humides, pas de soleil mais des caméras thermiques
 qui enregistreront les mouvements des occupants jour et nuit. Pas de femmes non plus.
    Dès le mois de mars 2009, deux Européens- les autres servent de doublure au cas où- et quatre Russes
pénétreront ainsi dans le module de simulation pour une première expérience de 105 jours. Les cobayes,
présentés hier à la presse au siège de l'ESA, à Paris, sont âgés de 28 à 40 ans et tous universitaires.
Ils recevront un dédommagement correspondant à 100-120 euros par jour.
    Ce premier confinement n'est que le prélude à une plus longue étude, cette fois de 520 jours.
Elle devrait débuter à la fin de l'année 2009 et comporter la simulation d'un atterrissage sur Mars pout trois
des participants. Le premier vol habité réel n'est pas prévu avant 2035. Mais le chemin est encore parsemé
d'embûches. A commencer par l'arrivée sur la planète rouge: 22 des 38 missions non habitées envoyées
jusqu'ici ont échoué.

Le simulateur martien
    Le simulateur mis au point par les Russes est composé de quatre entités cylindriques reliées
par d'étroits corridors. Il y a un module technique contenant salle de sport, orangerie, salle de bains, sauna,
stockage de vivres et appareillage scientifique. Le module médical contient un laboratoire de microbiologie
et de télémédecine. Le module de vie est composé de cabines individuelles de repos pour les six membres
d'équipage, d'une cuisine et d'une salle commune de gestion des activités de bord. Un module de simulation
d'impesanteur, pour trois personnes, recréant l'altération physiologique d'un vol longue durée. Enfin, une pièce
pour stocker les combinaisons des cosmonautes. Le tout fait 200 mètres carrés.
    Le record du monde du plus long temps passé dans l'espace est pour l'instant détenu par le Russe Valeri
Polyakov qui a passé 437 jours sur la station Mir(1994-1995).
AMB

TDG= Tribune de Genève
Lien photos de l'ESA: http://www.esa.int/esaCP/SEMBMH4Z2OF_Belgium_fr_0.html


Pascal94

  • Messages: 6589
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #19 le: 17 décembre 2008 à 22:59 »
Citation de: ousermaatre
Pas de femmes :cry:  :cry:

t'en fais pas pour eux, ils vont s'arranger, comme en prison  :D  :D  :D

les nouveaux, on leur pète les dents, comme ça ils peuvent plus mordre  :whistle:


Edit: hé je rigole, hein  :lol:

JeromeC

  • CàA
  • Messages: 22790
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #20 le: 18 décembre 2008 à 22:43 »
Non après ça on dit "ve wigole". Et on marche en crabe :D
Parce que c'était lui, parce que c'était moi.

Pascal94

  • Messages: 6589
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #21 le: 18 décembre 2008 à 22:49 »
[:cocoricooo:9] [:mab74fr]

Pascal94

  • Messages: 6589
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #22 le: 18 décembre 2008 à 22:53 »
plus sérieusement, pour en revenir au voyage sur mars, 520 jours enfermés, confinés à plusieurs dans un espace très réduit, je sais pas comment c'est possible  :ouch:

déjà, le russe qui a tenu 437 jours, il a pas du revenir indemne de cette mission  :(

mcroger

  • Méchant modo
  • Messages: 6071
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • ******
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #23 le: 18 décembre 2008 à 23:10 »
Citation de: Pascal94
plus sérieusement, pour en revenir au voyage sur mars, 520 jours enfermés, confinés à plusieurs dans un espace très réduit, je sais pas comment c'est possible  :ouch:

déjà, le russe qui a tenu 437 jours, il a pas du revenir indemne de cette mission  :(


Ben, en fait, ils l'ont fait descendre à partir du moment où c'était vraiment inhumain: plus de vodka à bord.  :D
 [:czame17:5]

ousermaatre

  • Gentil admin
  • Messages: 11475
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *******
  •   
Re : Infos sciences (insolites, drôles ou dérangeantes...)
« Réponse #24 le: 18 décembre 2008 à 23:33 »
Citation de: mcroger


Ben, en fait, ils l'ont fait descendre à partir du moment où c'était vraiment inhumain: plus de vodka à bord.  :D
 [:czame17:5]



 :lol:  :lol:  :lol: