Le Forum de l'Alliance Francophone

Nouvelles:

  • Projet du Mois FB: Asteroids@home

Auteur Sujet: Orbit@home  (Lu 137906 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne nicolasjeremy

  • P'tit Nouveau
  • *
  • Messages: 36
    • E-mail
le: 30 August 2005 à 17:56
Nous présentons ici la recherche conduite sur le projet orbit@home, qui fait le point sur la production et la stratégie de recherche optimisée pour la surveillance astronomique dédiée aux  astéroïdes géocroiseurs. Ce travail est conduit par Pasquale Tricarico au « Planetary Science Institute » (PSI) en collaboration avec Ed Beshore, Steve Larson, Andrea, Boattini au « Catalina Sky Survey » (CSS), et Gareth Williams au « Minor planet Center » (MPC).

Le point de départ de cette recherche est le grand éventail d'observations astronomiques d'astéroïdes accumulée lors de la dernière décade. Durant cette période, l'activité sur ce champs d'étude a cru exponentiellement, grâce à l'introduction du matériel électronique (CDD) en remplacement des pellicules photographiques, dans l'acquisition détaillée du ciel nocturne. En conséquence, il n'est pas rare aujourd'hui pour un télescope dédié, d'observer des milliers d'astéroïdes en une seule nuit même si  la plupart d'entre eux sont déjà connus, et découvrir quelques douzaines de nouveaux, parmi lesquels seulement une poignée sont des astéroïdes géocroiseurs.
Quand un télescope prends une image du ciel, seulement une petite fraction des astéroïdes dans ce champs sont visibles et donc détectés. Dans la figure ci-dessous, nous montrons un exemple où les points rouges représentent les astéroïdes qui sont observés, alors que les points verts représentent tous les astéroïdes connus à l'intérieur de la région du ciel photographiée.


Le facteur principal est de déterminer si oui ou non un astéroïdes est observé à sa luminosité propre. Les astéroïdes grands et proches sont plus brillants et faciles à observer que les petits et les éloignés. Mais il y a aussi d'autres facteurs, tels que la vitesse apparente de l'astéroïde dans le ciel, son altitude au dessus de l'horizon, et la densité des étoiles à l'arrière plan, lesquels peuvent avoir des effets importants. Dans la figure ci-dessous, nous montrons un exemple de l'importance relative de chaque facteur.


Déterminer ces courbes d'efficacité est nécessaire pour caractériser quels astéroïdes peuvent être observés, et lesquels  ne peuvent l'être, pour une nuit donnée. C'est à ce point que la puissance d'orbit@home entre en jeu. Une fois que nous avons modélisé la performance d'un télescope, nous voulons connaître, pour tous les astéroïdes géocroiseurs, la probabilité d'être observés durant cette nuit là. Les orbites qui sont traitées durant ce traitement couvrent toute la gamme des astéroïdes géocroiseurs, sur une grille à trame fine qui permet de traquer précisément les astéroïdes sur une période de 10 ans d'analyses. Le résultat final pour une seule nuit est affiché dans la figure ci-dessous, où les régions en rouge sont pour les astéroïdes avec une probabilité moyenne allant jusqu'à 1/1000 d'être observés, et les régions en vert pour une probabilité  de 1/10,000.

Ces probabilités sont relativement faibles pour une seule nuit, mais l'accumulation des probabilités sur une longue période, peut grossir assez rapidement et atteindre l'unité asymptotiquement. Ce qui se passe typiquement c'est qu'à l'intérieur d'une petite région orbitale, les astéroïdes géocroiseurs réels sont découverts, quand la probabilité cumulée croît pareillement. Le ratio entre astéroïdes découverts et probabilité accumulée produit une bonne estimation du nombre total d'astéroïdes géocroiseurs. Deux exemples sont donnés dans la figure ci-dessous.


Sur la gauche, la courbe N_known montre que seulement 80 des 100 astéroïdes au total sont découverts sur la décade 2000-2010, pendant que la courbe exhaustive sur le graphique en dessous trace la probabilité cumulative d'observer chacun des 100 astéroïdes du départ. La population estimée devient de plus en plus précise avec le temps, et les zones en gris indiquent l'incertitude sur la population estimée.

Une conséquence importante de ce travail, qui nous permet de développer une stratégie de recherche, est la possibilité d'estimer la différence entre la population totale d'astéroïdes géocroiseurs et le nombre de ceux connus. En d'autres mots, nous pouvons avoir une estimation du nombre d'astéroïdes géocroiseurs encore inconnus, jamais observés auparavant, avec une carte très détaillée de leur distribution orbitale. Ceci signifie que pour les prochaine nuits d'observation, nous pouvons préparer une carte du ciel de ces astéroïdes manquants, et l'utiliser pour planifier la recherche. Un exemple est donné ci-dessous, où les astéroïdes d'une région orbitale particulière sont affichés. Les zones en gris représentent la région orbitale, pendant que les points noirs représentent la fraction qui peut être effectivement observée cette nuit là.

La carte du ciel de la distribution des astéroïdes géocroiseurs représente l'outil principal de la recherche développée par orbit@home. En utilisant orbit@home sur leurs ordinateurs, les volontaires contribuent directement à la réalisation de cet important outil et à la recherche d'astéroïdes géocroiseurs.

Auteur:  f11ksx  le 14/10/2010
 
« Modifié: 14 October 2010 à 22:20 par mcroger »



Hors ligne Douglas Riper

  • Membre d'honneur
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *
  • Messages: 4711
  •   
Réponse #1 le: 31 August 2005 à 12:18
Reste a savoir qui sera le plus rapide entre Boinc est cailloux en question :o



Hors ligne mamouth

  • Boinc'eur Respectable
  • ****
  • Messages: 815
  •   
    • Confrérie Tchantchès
Réponse #2 le: 09 September 2005 à 10:55
Les premières WU ont été distribuées
Pas mal de problèmes déjà rencontrés
mais ça se précise

Seul l'application Linux est dispo pour le moment



Hors ligne raphcl

  • Boinc'eur Confirmé
  • ***
  • Messages: 250
Réponse #3 le: 25 September 2005 à 12:30
Les versions Windows et MAC sont prevues pour quand ?



Hors ligne Douglas Riper

  • Membre d'honneur
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *
  • Messages: 4711
  •   
Réponse #4 le: 25 September 2005 à 13:22
Sur ce que j'ai lu le devellopeur n'aillant pas de windows pour compiler le projjet sur cette plate-forme il ne peut en créer pour le moment, de plus il se refuse pour le moment à distribuer les sources celles-ci changent trop souvant.




Hors ligne Guitarman

  • Boinc'eur Confirmé
  • ***
  • Messages: 291
Réponse #5 le: 25 October 2005 à 04:25
il semble qu'on devra patienter jusqu'à 2006 pour la plate-forme Windows,



Hors ligne Djezz

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 1646
Réponse #6 le: 26 October 2005 à 17:00
21/10/2005

Citer
Ce dernier mois, nous n'avons pas pu travailler sur Orbit@home quotidiennement pour différentes raisons, mais quelques résultats importants ont été réalisés. Les améliorations les plus importantes à Orbit@home sont le résultat de la collaboration avec des chercheurs de Pan-STARRS (http://pan-starrs.ifa.hawaii.edu/public/) dans le but d'être prêts à analyser leurs observations dès que leur recherche commencera (la première lumière pour le prototype PS1 est programmée pour début 2006) et les observations sont rendues publiques. Ceci exige le développement substantiel de code scientifique, et les résultats sont jusqu'ici extrêmement positifs. Comme la première vague de WU l'adémontré, le code basé sur le travail de l'ORSA fonctionne correctement sur les clients à distance (seule la plateforme Linux examinée pour le moment). Afin de fournir des WU quotidiennement, nous développons une base de données scientifique et le code de gestion adapté. Ceci prendra une quantité de temps considérable, environ deux mois supplémentaires du travail. Pour cette raison, la phase bêta sera reportée à début 2006. Des clients pour OS X et Windows seront fournis dès que l'application scientifique sera considérée suffisamment stable sur la plateforme Linux. Tous les clients seront fournis et examinés pendant la phase d'alpha, pour fixer tous les problèmes principaux avant la bêta phase.



Hors ligne intello222222

  • Boinc'eur Junior
  • **
  • Messages: 129
Réponse #7 le: 02 April 2006 à 15:47
On n'a plus aucune nouvelles de orbit@home, le projet serait-il abandonné ???
Si non, quand va t'il enfin commencer ??



Hors ligne arnaud25

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 1162
Réponse #8 le: 02 April 2006 à 16:28
Citer
Message 1753 - Posted 13 Jan 2006 2:37:45 UTC

Our proposal submitted to NASA last summer has not been selected for funding.

The orbit@home project hasn't been able yet to find stable funding for its development, but we will continue to work on it with even more passion, investing as much time as possible on it. All the orbit@home users around the world can be sure that this project will start to crunch at full power at some time in the future, even if this time is getting a bit farther now. And we will also continue to apply for other funding, improving the quality of our proposals to increment the chances of getting funded.

Pasquale

Ils n'ont pas eu le financement.



Hors ligne arnaud25

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 1162
Réponse #9 le: 30 May 2006 à 21:56
news:
Citer
Dear orbit@home users:

The project is very well alive, but in a state of apparent inactivity, at least on the BOINC side. While we didn't work directly on the BOINC application or the science database, in the last months we've been working on ORSA, adding several important features that will be used in the BOINC application. On the funding side, we're "fighting" in order to demonstrate to NASA how important it is to use numerical simulations to support Near-Earth Objects discovery, characterization, and threat mitigation, and we should hear something back about this pretty soon (1-2 weeks from now). We're thinking about extending o@h's science in several directions, such as providing a guide to astronomers to where to point their telescopes every night in order to maximize the probability to detect a new NEO, or how to automatically determine rotation period, spin pole and shape of a NEO, or how to test numerically different deflection methods in order to mitigate the threat posed by NEOs. If these ideas turn out to be scientifically valid, then we should ear great news soon. Otherwise... we'll keep scratching our heads in order to find a way to make o@h start crunching!

Pasquale Tricarico
Project administrator



Hors ligne intello222222

  • Boinc'eur Junior
  • **
  • Messages: 129
Réponse #10 le: 31 May 2006 à 22:22
Un petit résumé pour les personnes ayant "quelques" problèmes avec l'anglais (comme moi) svp ???



Hors ligne Antares

  • Intel I7 12700 CG Zotac 4060TI CM Gigabite B760 I7 3.6 Ghz 12700K WC Be Quiet Pure Loop 2 ventilos SSD 1To Ram DDR4 32 go 3200
  • Méchant modo
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • ******
  • Messages: 7357
  •   
    • E-mail
Réponse #11 le: 08 August 2006 à 22:43
Ouai'p, ce serait sympa.

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle réalisera que l'argent ne se mange pas.

Sitting Bull

                                            


Hors ligne Heyoka

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 4064
  •   
Réponse #12 le: 18 August 2006 à 16:31
http://orbit.psi.edu/

Voilà la traduction :

Le projet est encore vivant, mais dans un état d'inactivité apparent, au moins en ce qui concerne BOINC. Puisque nous ne travaillons pas directement sur l'application de BOINC ou sur la base de donnée scientifique, ces derniers mois nous avions travaillé sur ORSA (Orbit Reconstruction, Simulation and Analysis ), ajoutant plusieurs dispositifs importants qui seront employés pour l'application BOINC. Du côté des fonds, nous « bataillons » afin de démontrer à la NASA à quel point il est important d'employer des simulations numériques pour compléter le programme Near-Earth Objects discovery (découvertes de géocroiseurs), afin de caractériser, et réduire la menace, et nous attendons une réponse à ce sujet d'ici quelques temps (dans une 1 ou 2 semaines). Nous pensons prolonger les recherches de o@h dans plusieurs directions:
Fournir un guide aux astronomes pour qu'ils puissent diriger chaque nuit leurs télescopes afin de maximiser la probabilité de détecter un nouveau géocroiseur
Comment déterminer automatiquement la période et la vitesse de rotation, la masse (=pole ?) et la forme d'un géocroiseur.
Etudier les méthodes possibles de déviation d'un astéroide afin d'atténuer la menace que font peser les géocroiseurs.
Si ces idées s'avèrent être scientifiquement valides, alors nous devrions bientôt entendre de grandes nouvelles Autrement… nous continuerons à nous creuser la cervelle afin de trouver une manière pour commencer à calculer sur o@h  !

Pasquale Tricarico
Administrateur du projet.


Hors ligne Heyoka

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 4064
  •   
Réponse #13 le: 18 August 2006 à 16:51
D'après ce qui est dit sur le forum d'Orbit, la Nasa n'a pas accepté le financement d'Orbit@Home.
http://orbit.psi.edu/forum_thread.php?id=130#1851
Les conclusions de cette conférence de la Nasa
http://space.com/news/060628_neo_workshop.html


La Nasa est surement trop occupé à trouver les financements pour son programme d'Homme sur la Lune puis sur Mars qui ne servent strictement à rien :fou:


Donc la poursuite du projet se présente très très mal
A moins qu'ils puissent avoir les financement de la part de l'Agence Spatiale Européenne. je sais pas si ils ont l'intention de demander


Hors ligne arnaud25

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 1162
Réponse #14 le: 18 August 2006 à 17:18
Citation de: Heyoka
La Nasa est surement trop occupé à trouver les financements pour son programme d'Homme sur la Lune puis sur Mars qui ne servent strictement à rien :fou:

Mais si ça sert: faire des patés de sable lunaire, jouer au golf en Jeep lunaire, organiser les jeux olympiques lunaires pour faire 50m au triple saut et 20m au saut à la perche, et que sais-je encore.... :p  



Hors ligne Heyoka

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 4064
  •   
Réponse #15 le: 18 August 2006 à 18:57
Citation de: arnaud25
Mais si ça sert: faire des patés de sable lunaire, jouer au golf en Jeep lunaire, organiser les jeux olympiques lunaires pour faire 50m au triple saut et 20m au saut à la perche, et que sais-je encore.... :p


Oui comme ça il y a pas besoin de se doper pour battre le records du monde :o

Et surtout au lieu d'organiser des guerres en Irak en Irak.
On pourra organiser des guerres en Irak sur la Lune ou sur Mars


Hors ligne Astro

  • P'tit Nouveau
  • *
  • Messages: 15
Réponse #16 le: 30 August 2006 à 20:01
Quand commence le projet ? :??:  :??:



Hors ligne Antares

  • Intel I7 12700 CG Zotac 4060TI CM Gigabite B760 I7 3.6 Ghz 12700K WC Be Quiet Pure Loop 2 ventilos SSD 1To Ram DDR4 32 go 3200
  • Méchant modo
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • ******
  • Messages: 7357
  •   
    • E-mail
Réponse #17 le: 12 September 2006 à 14:57
Qui sait ou en est le client windows ?  :cry:

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle réalisera que l'argent ne se mange pas.

Sitting Bull

                                            


Hors ligne Heyoka

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 4064
  •   
Réponse #18 le: 12 September 2006 à 15:21
Il n'y aura pas de projet Orbit@Home. :o


Hors ligne Astro

  • P'tit Nouveau
  • *
  • Messages: 15
Réponse #19 le: 12 September 2006 à 15:22
Pourquoi ?



Hors ligne Heyoka

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 4064
  •   
Réponse #20 le: 12 September 2006 à 15:38
Citation de: Astro
Pourquoi ?


Citation de: Heyoka
D'après ce qui est dit sur le forum d'Orbit, la Nasa n'a pas accepté le financement d'Orbit@Home.
http://orbit.psi.edu/forum_thread.php?id=130#1851
Les conclusions de cette conférence de la Nasa
http://space.com/news/060628_neo_workshop.html


Pas de financement pas de projet.
Après il faudra voire si ils peuvent se tourner vers l'ESA pour financer le projet, mais ça m'étonnerait, d'ailleurs je sais pas même pas si ils vont demander.

Mais la question à se poser est pourquoi la Nasa n'a pas accepté.
Est-ce que le contenu scientifique du projet Orbit@Home est trop simple, trop naïve, où pas assez rigoureuse....
Ou tout simplement parce que la Nasa n'a plus assez de moyen, et qu'une grosse partie de son budget est maintenant orienté vers son projet de réenvoyer l'Homme sur la Lune puis sur Mars.


Hors ligne Antares

  • Intel I7 12700 CG Zotac 4060TI CM Gigabite B760 I7 3.6 Ghz 12700K WC Be Quiet Pure Loop 2 ventilos SSD 1To Ram DDR4 32 go 3200
  • Méchant modo
  • Boinc'eur devant l'éternel
  • ******
  • Messages: 7357
  •   
    • E-mail
Réponse #21 le: 12 September 2006 à 16:44
A quoi ça servira si on se prend un astéroïde sur la figure ?
Quelle est la date du dernier et quelle est la périodicité probable ?

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle réalisera que l'argent ne se mange pas.

Sitting Bull

                                            


Hors ligne BlackStar95

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 2319
  •   
Réponse #22 le: 12 September 2006 à 17:22
une toute les 60 millions d'année je crois pour la périodicité  :pt1cable:

Phenom@2.6Ghz (Overclock) ; nVidia 9500GT ; 2Go | Mandriva 2009.1 x86_64


Hors ligne Heyoka

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 4064
  •   
Réponse #23 le: 12 September 2006 à 17:41
Citation de: Antares
A quoi ça servira si on se prend un astéroïde sur la figure ?
Quelle est la date du dernier et quelle est la périodicité probable ?


Un astéroïde comparable à celui de 1908 pourrait faire d'énormes dégats si ça tombe sur une grande mégapole
http://www.astrosurf.com/lombry/impacts-tunguska.htm


Hors ligne Djezz

  • Boinc'eur devant l'éternel
  • *****
  • Messages: 1646
Réponse #24 le: 13 September 2006 à 16:49
C'est justement pour cette raison qu'envoyer des hommes sur les autres planètes est tout aussi important que de protéger la Terre.

Je précise que j'étais vraiment emballé par Orbit.