Boinc et les projets distribués > Physique-Chimie

Campagne electorale followup - Intérêt de LHC@Home

<< < (4/4)

Heyoka:

--- Citation de: Thrr-Gilag ---
aux groupes pharmaceutiques qui auront une bonne partie du cycle de recherche/optimisation des substances actives  déjà fait pour eux, gratos, et même mieux : libre de droit pour utilisation.

--- Fin de citation ---


Oui mais ça sera pas breveté donc tout le monde pourra produire des génériques, les prix seront très bas, en tout cas assez proche du coûts de production puisque en concurrence entre tout les groupes, sans super rente.
Les pays en voie de développement pourront aussi consulter les résultats des recherches libres et gratuites faites grâce à Boinc. Et produirons eux même les traitements.
C'est ça le plus important que des pays en Amérique du Sud, Afrique, Asie puisse aussi les produirent sans avoir à subir des retours de baton de l'OMC et autres parce que le principe actif est breveté. Et qu'on a pas le droit de produire des génériques

Au Brésil par exemple, ils ont les moyens techniques de produire des génériques , mais tout les grands groupes font pression, au détriment du droit de leur population à se soigner correctement à un coût raisonnable.

Sida: le Brésil contre les multinationales pharmaceutiques
SIDA et Brevet : la guerre aux pauvres est déclarée
Le Brésil est capable de produire les antirétroviraux sous brevet

[AF>Libristes>Jip]Augure:
bon le petit probleme est que les projet Boinc hors france peuvent etre assujetie à un brevet industriel ... oui meme les labo public étranger peuvent breveter car ils sont casiment toujours affilier a un groupe pharma ( ce que l'on sais pas faire en france ) ... mais bon, je vous rassure, dans ce cas ils sont obliger de limiter leur droit dessus !
je sais plus comment cela se passe mais ils ne peuvent pas l'utiliser comme des brevets 100% industriel !

d'ailleur meme en france les labo public peuvent faire des "benefices" sur un brevet si ils reinvestissent tout ! me souvient de mon ancien labo qui avais déposé un brevet pour un traitement d'une maladie exotique, et c'était le CNRS !


enfin je pense pour en revenir au sujet premier que l'on est tous d'accord que temps que l'on ne connais pas vraiment les budgets recherche des projets on peut pas se baser la dessus !
et si le projet a un gros budget, mais que en l'aidant en plus nous pouvons faire faire des grands pas encore plus rapide a humanité pourquoi se l'interdir a cause de leur budget ? ( des grands pas ... c'est bô :p )

Thrr-Gilag:
On ne peut pas déposer de brevet si les informations ont été rendue publique avant quelque soit le moyen (Conf, publication, etc), donc le travail fait sous BOINC ne pourra pas être soumis à un brevet s'il est rendu public. Par contre si le labo attend de déposer le brevet avant de publier les résultats, c'est autre chose, mais dès lors ils renieront le fait de rendre public les résultats de leur recherche.

@ guillaumeb 86 : J'ai jamais dit que c'était un mal, loin de là, sinon je ne participerai pas à ce genre de projets. Mais vu que certain s'axe sur l'argent pour d'autres projets, je voulais juste mettre en exergue que les groupes pharma en ont aussi. Et que par nos calculs ils l'utiliseront à autre chose, comme les autres organismes de recherche.

@ Bolchoi : A vrai dire je dirai même que les pays du tiers monde produiront ce vaccin... et pratiquement aucun grd groupe pharma européen ou américain. En effet, si l'affrique et le brésil peuvent se fournir chez eux, ils le feront (et ça se comprend vu les attitudes habituelles des groupes pharma à leur encontre). Vu le prix de leur main d'oeuvre, la quantité de population a touché... y a peu de chance que beaucoup de grand groupe s'y intéresse (sauf si la capacité de production du brésil ou autre est insuffisante).

Navigation

[0] Index des messages

[*] Page précédente

Utiliser la version classique